Cameroun: Bataille autour de la succession du milliardaire André Sohaing

Deux candidatures sont en circulation en ce moment pour la succession de André Sohaing.

Vendredi dernier s’est tenue dans la salle des actes de la commune de Bayangam une réunion de concertation entre les conseillers municipaux à l’effet de choisir le prochaine maire qui sera présenté à l’autorité de tutelle lors du conseil extraordinaire lié à l’élection de nouveau maire de la commune de Bayangam pour succéder à André Sohaing décédé le 23 juillet 2015.
C’est ainsi les conseillers municipaux ont unanimement porté leur choix sur l’actuel premier adjoint Wakam Dieudonné qui était l’homme à tout faire du père Sohaing de son vivant. Lui qui déjà auparavant avait bénéficié de l’arrêté du préfet du Koung-Khi l’autorisant à assumer l’intérim à la tête de cette comme pendant au moins 90 jours tel que prévu par la loi. Mais, dans la salle, un autre candidat s’est manifesté. Il s’agit du conseiller Noutsa Léopold qui serait fonctionnaire des impôts en service à Yaoundé. Cela a suscité des murmures dans la salle et jour d’aujourd’hui, la tension qui était montée d’un cran n’est pas retombée.

Dans les tous prochains, l’on assistera à l’élection du nouveau à la tête de cette mairie. Les ténors de la politique dans le Koung-Khi tels que le ministre Dr Madeliene Tchuinté, Victor Fotso, Albert Kouinché, Lazare Kaptué et autres entendent peser de tout leur poids pour faire triompher leur point de vue qui devra compter dans le choix du maire qui devrait continuer les œuvres laissées par le patriarche Sohaing. Tel que Victor Fotso avait rendu un dernier hommage politique en pleurant son ami à la place des fêtes de Bandjoun, il ne pourra pas laisser cette commune à des personnes inconnues. Comme dis le plus souvent les hommes avertis, lorsqu’un baoba tombe le désordre s’installe. Quelques semaines seulement après l’enterrement du maire Sohaing, voici ce désordre qui s’installe. Comme dirait l’autre,wait and see.