Cameroun – Bafoussam: Les magistrats militaires installés

Les nouveaux responsables du tribunal prennent les consignes.

Venu représenter le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense, le colonel Gilbert Fon dufe Banka, directeur de la justice militaire, a procédé le jeudi dernier à la prise des consignes entre les responsa-
bles entrants et sortant du tribunal militaire de Bafoussam. A la faveur de deux décrets du Président de la République signés le 23 novembre 2015, de nouveaux hommes ont été portés à la tête des tribunaux militaires du Cameroun. C’est ainsi que le colonel Ngalaho André a été nommé président du tribunal militaire de Bafoussam. Cet officier magistrat officiait précédemment comme Président du Tribunal militaire de Buea. Il arrive en remplacement de feu le colonel Etouman Richard, décédé le 15 octobre 2015 de suite de maladie. Le chef de bataillon Sikati II Kamwo Florent Aimé a été quant à lui nommé commissaire du Gouvernement près le Tribunal Militaire de Bafoussam.

Ils ont pour principale mission à eux confiés par leur hiérarchie, celle de rendre la justice aussi bien en ce qui concerne le personnel militaire en service dans la région de l’Ouest, que contribuer de manière efficace à la lutte contre la grande criminalité. Ces autorités judiciaires militaires arrivent dans un contexte de psychose à l’Ouest, marqué par la recrudescence de la grande criminalité. Il ne cesse de se multiplier au quotidien des rapts, des assassinats et d’autres crimes. D’après des sources policières, certains suspects sont des repris de justice qui se retrouvent par la suite en liberté. Des défis qui interpellent ces hommes neufs.