Cameroun – Baccalauréat: Les enseignants dénoncent le non-paiement des frais de correction des copies, l’office du Baccalauréat réagit

Selon les correcteurs de cet examen disent ne pas avoir le cœur aux séances de délibérations de cet examen officiel qui sont en cours.

Le quotidien Mutations édition du 12 juillet 2016 rapporte que les enseignants qui ont eu la charge de corriger les copies du Baccalauréat sont mécontents. Jusqu’ici ils n’ont toujours pas perçu les frais afférents à cette tâche. Et ce sont les délibérations de cet examen officiel qui en prennent un coup. «Les délibérations du Baccalauréat qui ont débuté vendredi dernier portent les marques d’un manque d’intérêt», a déclaré un enseignant rencontré par le quotidien.

Pourtant une source avait laissé entendre que le paiement allait être fait avant la phase des délibérations. «Au début de la session des examens, le Directeur de l’Office du Baccalauréat du Cameroun a affirmé que les frais relatifs aux différentes phases des examens étaient disponibles. Sauf que, depuis la fin des corrections des copies, aucun correcteur n’est entré dans ses droits».

Le quotidien Mutations indique qu’en réalité ces droits s’estiment à plus de 30 000 FCFA par enseignant. Les examinateurs qui sont près de 500 ont plusieurs fois saisi les proviseurs qui sont les Chefs des centres d’examens. Sans suite favorable, ils ont entrepris de lancer une grève le 9 juillet dernier. «À la dernière minute, nous avons refusé le boycott par grandeur d’âme», a déclaré un enseignant.

Un syndicaliste pense que cette situation qui prévaut est due à la relation entre l’Office du Baccalauréat du Cameroun (OBC) et le Trésor public. «C’est auprès de cette instance que sont consignés les frais d’examens. Les choses semblent se compliquer parce que le Trésor public ne veut pas décaisser l’argent qui y a été déposé», affirme-t-il.

L’affaire qui commence à faire grand bruit dans les milieux éducatifs a poussé l’OBC à sortir de son mutisme. Un communiqué de presse a été rendu public mercredi 13 juillet 2016 dans les colonnes du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune. L’on y apprend que le déblocage d’une somme d’un milliard cent soixante-dix millions huit cent soixante-quatre mille cinq cent quatre-vingt-seize francs CFA a été effectué depuis le 7 juillet dernier par la paierie générale du Trésor public. Un montant représentant les frais alloués à la prise en charge des correcteurs et des intervenants aux délibérations.

Après les délibérations, les résultats du Baccalauréat devraient être promulgués d’ici la fin du mois de juillet 2016.

Communiqué de presse OBC