Cameroun: au moins 11 morts et 22 blessés dans un nouvel attentat suicide

L’attaque est survenue vendredi matin, 11 décembre, à Kolofata dans l’Extrême-Nord du pays où une fillette âgée d’environ 13 ans a pénétré dans une maison en deuil pour se faire exploser

 

Au moins 11 personnes ont été tuées et environ 22 autres blessées dans un attentat suicide survenu vendredi matin, 11 décembre 2015, à Kolofata, localité de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun proche de la frontière nigériane, révèle un bilan provisoire communiqué par des sources sécuritaires.

Une fillette âgée d’environ 13 ans a pénétré dans une maison en deuil aux environs de 06h00 (07h00 GMT) du matin et s’est fait sauter, tuant sur le champ cinq personnes et elle-même.

Cinq autres personnes grièvement blessées n’ont pas pu survivre après avoir été transportées d’urgence à l’hôpital.

 

L’attaque n’a pas été revendiquée, mais les services de sécurité camerounais pointent du doigt la secte islamiste nigériane Boko Haram, qui étend depuis 2013 ses activités dans ce pays voisin.

Depuis juillet dernier, ces attentats suicides sont devenus monnaie courante dans l’Extrême-Nord du Cameroun, principale cible des opérations du groupe terroriste.