Cameroun-Allemagne: Des relations fort anciennes

Les deux pays sont liés par des rapports historiques touchant presque tous les domaines.

Le Cameroun et la République fédérale d’Allemagne ont été liés par l’histoire. Bien avant l’indépendance. Mais, leurs relations diplomatiques datent du 23 novembre 1960. Des liens que les deux pays ont continué à tisser dans de nombreux domaines, et qui font que notre pays fasse partie aujourd’hui du cercle des 50 pays partenaires dans lesquels se concentre la coopération allemande au développement. La coopération entre les deux pays se manifeste dans divers domaines au rang desquels la santé, l’agriculture, l’économie et la sécurité. Dans ce dernier cas, la République fédérale d’Allemagne apporte son appui au Cameroun dans le cadre de la lutte contre la secte islamiste Boko Haram. Le chef de l’Etat camerounais n’a d’ailleurs jamais manqué de citer ce pays parmi ceux qui appuient notre pays dans le cadre de la lutte contre la secte islamiste et dans le soutien aux nombreux réfugiés qu’abrite le Cameroun. Sur le plan économique, l’on évalue à environ un milliard d’euros, le montant de différents appuis que l’Allemagne a apportés au Cameroun depuis 1960. Au plan politique, la coopération a souvent été marquée par des échanges de visites de très haut niveau entre les deux pays. Il faut pour cela signaler qu’en l’espace de quatre ans, le président Paul Biya a reçu trois fois le représentant personnel pour l’Afrique de la Chancelière fédérale, Günter Nooke. Les échanges avec le Cameroun ont notamment porté sur la construction d’une usine d’engrais à base de gaz naturel. Les principaux organismes de la coopération allemande au Cameroun sont la GIZ (coopération technique), la KfW (coopération financière) et la Fondation Friedrich Ebert. Le Cameroun exporte vers l’Allemagne des produits comme le bois, le cacao, l’huile brut de pétrole, la banane, le caoutchouc Aujourd’hui, il revient à S.E. Holger Mahnicke de continuer à animer cette riche coopération. Agé de 55 ans, le natif de Hambourg dans le nord de l’Allemagne est depuis quelques mois à la tête de la mission diplomatique de ce pays au Cameroun. Cet enseignant a pourtant fait l’essentiel de sa carrière au sein du ministère fédéral des Affaires étrangères, qu’il a intégré en 1989 par une préparation à la carrière diplomatique. Trois ans plus tard, il était en poste à Caracas au Venezuela avant de rejoindre l’administration centrale en 1995. Il partira ensuite à l’ambassade de son pays à Abu Dhabi aux Emirats arabes unis en qualité de premier secrétaire et chargé d’Affaires par intérim. Il occupe les mêmes fonctions à Kuala Lumpur en Malaisie. Puis retour au ministère des Affaires étrangères en 2004 en qualité de chef de division adjoint.

De 2009 à 2012, ce père de deux enfants est en poste à l’ambassade de son pays à Paris en France. Il rejoint l’administration centrale du ministère des Affaires étrangères comme chef de division. Un poste qu’il a occupé jusqu’à sa nomination comme ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Cameroun.