Cameroun – Agroalimentaire: Une usine de thé en construction dans la ville de Buea, dans la Région du Sud-Ouest

La pose de la première pierre de l’usine en construction dans la localité de Tolé, dans la capitale de la Région du Sud-Ouest, a eu lieu le 10 juin dernier.

Dans son édition du 13 juin, le quotidien Mutations révèle que dans quatre mois, la ville de Buéa «aura son usine de production de thé». Cette usine sera construite à Tolé dans la périphérie de cette cité montagneuse. Cameroon Tea Estates (CTE) est présenté comme le maître d’ouvrage et son département technique est le maître d’œuvre. CTE finance entièrement le projet. Le 10 juin dernier a eu lieu la pose de la première pierre de l’usine de Tolé en présence de Bernard Okalia Bilaï le Gouverneur de la Région du Sud-Ouest.

«C’est un projet qui vient donner toute la dimension que la production de thé de cette importante plantation qui est très ancienne mérite. Parce que, 58 ans après, la technologie a évolué. Donc c’était une obligation pour le promoteur qui a repris cette plantation de l’État grâce au processus de privatisation mis en place par le Chef de l’État, de remplir son cahier  de charges qui prévoyait entre autres la modernisation de l’infrastructure», a déclaré Bernard Okalia Bilaï, qui présidait la cérémonie du jour.

Le numéro un de la Région a indiqué que l’usine est censée permettre au village de Tolé en particulier et à la ville de Buéa en général de retrouver l’activité sociale, économique d’antan. Les vieilles installations devront donc céder la place à une infrastructure de pointe pour une production maximale. D’où la joie des populations riveraines qui ont pris part à la cérémonie de la pose de la première pierre aux côtés des autorités administratives, politiques et traditionnelles de la ville de Buéa.