Cameroun – Agapes culturelles: Les dessous de la parade culturelle d’avant CAN 2016

C’est  le ministre des Sports et de l’Education Physique (MINSEP) qui a écrit le scénario, et fait confiance à une équipe composée de responsables du Ministère des Arts et de la Culture (MINAC) et ceux du MINSEP.

Pour Le Quotidien de l’Économie du 25 novembre 2016, la date de samedi 19 novembre 2016, jour du lancement de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) féminine 2016, restera gravée dans les mémoires pour deux raisons: la victoire des lionnes (2-0) face à l’Égypte à la première rencontre de la CAN 2016, et la parade multidimensionnelle de la jeunesse camerounaise.

«Le ballet chorégraphique de ces enfants en majorité candides annonçait déjà les couleurs d’un événement magnifique. Devant le Président de la République et un public nombreux, ils ont émerveillé le public grâce à un spectacle riche en sons et en couleurs. Une heure de show et pas d’ennui», peut-on lire.

Pour le journal, tous les clichés étaient présents pour rappeler au public que l’on est bien au Cameroun. «Entre balade historique et balade au bord de mer, le retour sur la découverte du Cameroun par les explorateurs a eu sa place». D’après le quotidien, c’est le ministre des Sports et de l’Education Physique (MINSEP) qui a écrit le scénario et fait confiance à une équipe composée de responsables du Ministère des Arts et de la Culture (MINAC) et ceux du MINSEP.

L’équipe a mobilisé une centaine d’élèves du Lycée Général Leclerc. Ils étaient pour la plupart des élèves de la classe de 4e âgés de 15 ans en moyenne. Selon Joseph Eloundou Atangana, Directeur de l’ensemble national du MINAC et membre du Comité d’Organisation de la CAN (COCAN), les répétitions ont débuté un peu plus d’un mois avant la CAN. Des maîtres ont formé les enfants en suivant les prescriptions du scénario. Notamment, le respect des alignements, du rythme, de la mélodie et bien d’autres.