Cameroun-Afrique du Sud : un ciel sans nuages

La relation étroite entre les deux pays exaltée à l’occasion de la célébration de la « Freedom Day » le 27 avril dernier.

Le Haut-commissaire de la République d’Afrique du Sud au Cameroun, Zanele Makina, a  rassemblé plusieurs dizaines de convives dans un hôtel  huppé de Yaoundé vendredi dernier, pour célébrer la Journée de la liberté. Cette journée a été instituée en 1995 pour  marquer le retour à la démocratie en Afrique du Sud et la tenue des premières élections libres et multiraciales. Depuis lors, le 27 avril de chaque année, la Nation arc-en-ciel s’impose un instant d’arrêt pour faire le point sur le chemin parcouru. C’est aussi l’occasion de célébrer les héros nationaux qui ont combattu pour que le peuple sud-africain soit libre.
La célébration de la Journée de la liberté 2017 s’est tenue dans un environnement particulier, avec notamment les récents incidents xénophobes qu’a connus l’Afrique du Sud. Madame Zanele Makina a profité de la circonstance pour rassurer tous ses convives. « Les Sud-africains savent d’où ils viennent ». Ils n’ont pas oublié que leurs frères africains se sont tenus à leurs côtés pendant la lutte contre le régime de l’Apartheid. Sans nier des débordements qui surviennent de temps en temps, il est important de dire que l’Afrique du Sud est un pays hospitalier. Et il l’est davantage pour les ressortissants camerounais. En effet entre le Cameroun et l’Afrique du Sud, la relation d’amitié et de partenariat est forte, a réitéré Zanele Makina, qui pour la célébration de la Journée de la liberté  était entourée de plusieurs membres du gouvernement camerounais.