Cameroun – Accident de la circulation: Trois morts sur la route Bertoua-Garoua-Boulaï

C’est la résultante d’une collision entre un pick-up et un gros porteur.

Trois personnes ont trouvé la mort le jeudi 17 septembre 2015 aux environs de 19 heures, des suites d’un accident de la circulation près du village Letta, localité située à plus de 60 km de Bertoua. C’était sur la route qui relie le chef-lieu de l’Est à Garoua-Boulaï, ville frontalière avec la République centrafricaine.
Selon le récit d’Abdou, l’un des ouvriers de la société chinoise, victime de l’accident, un pick-up en provenance de Bertoua et en partance pour le chantier de Woumbou, localité après Tonogo-Ngadiman, s’est enfoncé sous un gros porteur de type plateau, chargé de ciment. Le pick-up, dira le témoin, était à vive allure derrière le gros porteur. Le chauffeur du pick-up va tenter de doubler le plateau sans savoir qu’un autre véhicule venait en sens inverse. Ce dernier ayant constaté ce danger, va essayer à nouveau de se rabattre sur sa position. C’est à ce moment que le pire s’est produit. Le pick-up a été heurté par le gros porteur et traîné sur une distance d’environ 500 mètres.

Bilan, trois morts sur place à savoir : le mécanicien, sa femme enceinte et le chauffeur. Les autres occupants du véhicule, une autre femme enceinte, est grièvement blessée, tandis que la cinquième personne s’en sort avec des blessures. Les trois corps ont été déposés à la morgue de l’Hôpital régional de Bertoua et les deux survivants ont été admis aux soins dans la même formation hospitalière.
Au départ, relate le témoin, le chauffeur dudit pick-up est venu à Bertoua en compagnie de son patron d’origine chinoise. Etant à Bertoua, le Chinois apprend que l’un des véhicules de son entreprise est tombé en panne au chantier. C’est ainsi qu’il demande au chauffeur de prendre leur mécanicien habituel à Bertoua pour qu’il dépanne la voiture au chantier à Woumbou. Avant de prendre la route, le chauffeur et le mécanicien se font accompagner par leurs femmes. Les éléments de la brigade de gendarmerie de Ngoura, stationnés à Tongo Ngadima pour le contrôle de routine, se sont immédiatement rendus sur les lieux et ont trouvé un interprète qui va informer le patron de la société chinoise de l’accident.