Cameroun – 6 novembre 2015: Le verbatim politique de Luc Magloire Mbarga Atangana

Guerre contre Boko Haram, plan d’urgence triennal et renouvellement des bureaux des organes de base du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), sujets majeurs évoqués lors du meeting de Mfou.

«La Mefou et Afamba est la digue infranchissable de nos institutions, la muraille et le bastion imprenable du Rdpc». Ces propos de Luc Magloire Mbarga Atangana, le ministre du Commerce (Mincommerce) et membre du comité central du Rdpc ont été lancés vendredi dernier à la place des fêtes de Mfou. L’objectif étant d’inviter les populations accourues nombreuses pour la célébration des 33 ans du président Paul Biya au pouvoir, à l’union sacrée face à un ennemi commun : la secte terroriste Boko Haram.
Le Mincommerce, une fois de plus, s’est positionné comme la tête de proue d’une équipe qui renouvelle son «total soutien au chef de l’Etat dans la guerre contre la secte terroriste Boko Haram». Luc Magloire Mbarga Atangana a fait de la guerre contre le terrorisme son cheval de bataille, au-delà de la lutte contre la vie chère au Cameroun. Il avait déjà, le 15 février 2015, à Bafoussam, à l’ouverture de la campagne caféière 2014-2015, rendu hommage aussi bien au président de la République qu’aux soldats camerounais engagés au front. Il est aussi l’initiateur d’une chaîne de solidarité nationale, traduite par des dons en tous genres : riz, lait, sucre, sardines, pattes alimentaires, poisson, huiles végétales, eau minérale, farine, savon et toutes sortes de produits destinés à redonner de la force aux forces de défense qui combattent, ainsi qu’aux populations des zones frontalières meurtries par les attaques à répétition de Boko Haram.

En sa qualité de membre du comité central du Rdpc, le Mincommerce a aussi demandé aux militants du parti au pouvoir, ce vendredi le 6 novembre 2015, de «rester uni en toute circonstance afin que le processus de renouvellement des bureaux des organes de base du parti soit une réussite». En clair, Luc Magloire Magloire Mbarga Atangana, tout comme les personnalités qui ont pris la parole en cette circonstance, notamment Clémentine Ananga Messina le ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et du développement rural (Minader), le Pr Dieudonné Oyono ancien Recteur de l’université de Douala, le maire de Mfou et les présidents des sections Rdpc, Ojrdpc et Ofrdpc, a conseillé à ses camarades de privilégier «les listes consensuelles». Outre le fait d’éviter que des conflits viennent fragiliser l’unité et la convivialité au sein du Rdpc, à trois ans des élections générales (présidentielle, législatives et municipales et sénatoriales, etc), l’opération permettra de bâtir, a-t-il expliqué, «un nouveau sommier politique au niveau du département de la Mefou et Afamba Sud». Et, au Pr Dieudonné Oyono de renchérir : «Nous devons tout faire pour que la Mefou et afamba demeure unie. Les élections ne doivent pas être un moment du désordre. Quand le parti est uni derrière Paul Biya, le pays se porte bien».
Placées sous le thème «Renforçons notre mobilisation derrière le chef de l’Etat, président national, pour la victoire finale contre Boko Haram, la réussite du plan d’urgence, la consolidation des conditions en vue des succès futurs», les festivités marquant la célébration du 33e anniversaire de l’accession au pouvoir du président Paul Biya à Mfou, chef-lieu du département de la Mefou et Afamba, région du Centre, ont été clôturées par  une motion de soutien au chef de l’Etat, aux forces de défense et de sécurité et aux populations innocentes des zones frontalières éprouvées par «l’agression sauvage et barbare » dont le Cameroun est victime depuis plus d’un an de la part de la secte terroriste Boko Haram. En manifestant cette compassion, les militants du Rdpc reconnaissent sans doute que «sans paix, il n’y a pas d’affaires florissantes. Mieux, sans paix, il n’y a pas de développement durable».