camernews-camair-co

CAMAIR-CO : DES PROGRÈS NOTABLES EN SIX MOIS

CAMAIR-CO : DES PROGRÈS NOTABLES EN SIX MOIS

Malgré les manoeuvres déstabilisatrices des aigris et des réseaux des profiteurs en mal de positionnement, la compagnie aérienne nationale amorce un développement stratégique hors des sentiers battus. Et commence déjà à enregistrer des performances.

La sagesse africaine enseigne que les bonnes choses ne se disent pas mais, elles se constatent. Après qu’il a observé pour le déplorer que la compagnie aérienne nationale marquait le pas sur place, le Chef de l’Etat, par un décret du 20 juin 2014, va désigner Jean Paul Nana Sandjo au poste de Directeur général de la Camair- Co. Six mois après, il est logique que l’on fasse une première évaluation du chemin parcouru et les premiers résultats de la mission confiée à cet expert de l’aéronautique civile sollicité du secteur privé pour redresser cette entreprise totalement mal en point depuis sa création en 2011 sur les cendres de la défunte Camair.

Une entreprise qui se trouvait dans une situation désastreuse en grande partie du fait des compétences approximatives en matière de gestion d’une compagnie aérienne de ses prédécesseurs et aussi de leur obsession débordante avec leurs affidés à vouloir tirer des profits particuliers au détriment de ceux de la société. On se souvient qu’à l’installation de Nana Sandjo, Camair-Co comptait une lourde ardoise de près de 22 milliards F de dettes avec ses quelques 600 employés pour trois aéronefs. Son premier devoir était d’effectuer un véritable redressement. Un redressement qui devait commencer par la réalisation d’un très sérieux état des lieux qui allait permettre la mise en oeuvre de ce plan de redressement avec pour objectifs d’arriver à une relance efficace et garantir la performance de l’outil.

Environ six mois après, Camair-Co connait un frémissement positif. Des experts et des clients réguliers s’accordent à reconnaitre la pertinence de ce plan de redressement et l’efficacité de relance. A titre d’exemple, il est démontré que le nouvel organigramme mis en place est parfaitement en phase avec ce nouveau projet pour atteindre des objectifs de rentabilité et de performance préalablement définis. Ainsi, l’on compte désormais environ 438 employés camerounais et expatriés de diverses nationalités. On observe l’efficacité méthodique de la direction de la stratégie redéployée avec pour ambition de redéfinir la qualité de service.

Parlant justement de services, la clientèle se réjouit des facilités qu’offrent les trois options simples et pratiques pour obtenir les tickets, dans ses agences en ville et à l’aéroport, dans toutes les agences de voyage agréées et via internet sur son site web. Des billets à tarif normal dont la validité est d’une année à partir de la date de début du voyage, ou bien à la date d’émission du billet si le voyage n’est pas réservé alors que celles de ceux à tarif spécial est dans certains cas inférieure à une année et elle est indiquée sur le billet.

Avec les trois appareils de sa flotte, à savoir un Boeing 767-300 ER avec une configuration de 30 places business et 180 places en classe économique appartenant à Camair-Co et deux Boeing 737- 700 avec une configuration de 12 places business et 116 places en classe économique acquis en leasing, Camair-Co dessert aujourd’hui à l’international avec moins de tumulte, la ville de Paris par l’aéroport Charles De Gaulle et la ville de N’djamena par l’aéroport international de N’djamena. Pour ce qui est du réseau domestique, l’on compte Yaoundé par l’aéroport international Yaoundé-Nsimalen dans la région du Centre, Garoua par l’aéroport international de Garoua dans le Nord Cameroun et Maroua par l’aéroport Maroua-Salak dans l’Extrême-Nord. Il faut ajouter que la Camair-Co, membre à part entière de l’Afrasco (Africa Aviation Safety Council), étend désormais son réseau dans la sous-région Afrique centrale et ouest (Libreville, Brazzaville, Lagos, Kinshasa et Cotonou).

Grâce à des partenariats stratégiques noués avec des entreprises fiables et mondialement reconnus pour leur expertise et leur compétence avérées tels que Lufthansa Technic pour la maintenance des appareils, Servair et Doual’air pour les prestations à bord et Euro Amadeus pour la gestion des réservations de vol, la Camair-Co ambitionne de se faire une place de choix dans le ciel camerounais, africain et mondial. Mais pour réussir ce challenge, des moyens s’imposent. La direction générale s’applique à accomplir sa mission. Il reste tout simplement que l’Etat mette les moyens nécessaires pour renforcer la flotte par exemple. Il est question de doter la compagnie de nouveaux avions, six en plus des trois en place.

Heureusement, apprend-on, le processus est en route. En plus de satisfaire la clientèle des passagers de plus en plus nombreuse, cette dotation permettra aussi à la Camair-Co de solliciter des partenariats avec les plus grandes compagnies du monde et une grande diversité d’opportunités de fret sur tous les continents. La nécessité de l’implication de l’Etat est d’autant plus urgente que la compagnie nationale a reçu la certification IOSA après un audit rigoureux au mois de novembre dernier . Certifiée IATA Operational Safety Audit (IOSA), Camair-Co est désormais admise dans le cercle fermé des compagnies aériennes reconnues à l’international.

Cette certification obtenue au terme d’un audit rigoureux passé par IOSA qui s’est avéré concluant pour la compagnie est la clé de voûte indispensable qu’il faut à une compagnie digne de ce nom. Elle offre de nombreux avantages. Camair-Co pourra prétendre vendre toutes les destinations du monde à ses passagers. Si un client se trouve par exemple aux Etats-Unis et qu’il interroge un serveur, il verra beaucoup de compagnies dont celle du Cameroun dans le même système. Camair-Co pourra alors lui vendre directement le billet là-bas. Le processus se met en route, toutes les compagnies du monde verront Camair-Co.

Au delà de la fierté pour Camair-Co d’avoir passé le diagnostic, c’est aussi la preuve les 2003 standards requis ont été respectés. Ce qui veut dire que l’équipe dirigeante de Camair-Co a effectué 95% du travail. Cela est d’ailleurs reconnu par un organisme dont la réputation est mondialement établie. Selon la Skytrax, un organisme international basé à Londres, dédié à l’évaluation des performances et des services des transporteurs aériens dont le prix Skytrax est une référence mondiale dans le secteur du transport arien, Camair-Co, grâce aux reformes en cours et l’amélioration de ses services, marque des bons points vers le classement des meilleures compagnies aériennes. Il faut rappeler que Skytrax mène des enquêtes scientifiques qui débouchent sur des classements sanctionnant la qualité des services et des prestations des compagnies aériennes.

Un classement très convoité par les compagnies. Ces encouragements attribués suite aux votes des passagers sont le fruit des efforts soutenus déployés par la compagnie nationale aérienne pour améliorer ses prestations et ses services au profit d’une clientèle qui devient de plus en plus exigeante. Ses encouragements constituent «une reconnaissance » des efforts consentis par la compagnie et l’ensemble de son personnel pour des améliorations substantielles et visibles qui sont été apportées sur les niveaux de la chaîne de services.

 

camernews-camair-co

camernews-camair-co