camernews-volker-finke

Volker Finke : « j’ai fait un travail très sérieux ici au Cameroun »

Volker Finke : « j’ai fait un travail très sérieux ici au Cameroun »

Annoncé en Europe dès ce lundi, Volker Finke était au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé ce dimanche, à l’occasion du match comptant pour la 13e journée de Ligue 1 entre Apejes de Mfou et Canon de Yaoundé. Visiblement très préoccupé par le temps, l’entraîneur-sélectionneur des Lions Indomptables a tout de même accepté de s’exprimer au sujet de sa présence au Cameroun, dans un bref entretien avec notre reporter. Interview.

Qu’est-ce qui explique votre présence ce dimanche, au stade Omnisports de Yaoundé ?

Ça fait deux semaines et demie que je suis au Cameroun. J’ai suivi près de quatre matches de championnat. Mais je voulais surtout être sur-place parce que nous avions beaucoup de réunions, pour préparer la Coupe du monde au Brésil. Nous avons eu des réunions avec la Fécafoot et au Ministère des sports. Ce qui est tout à fait normal. Et c’est très bon d’être sur-place pour mieux gérer la supervision soi-même.

Où en êtes-vous par rapport à la prospection des joueurs évoluant sur le plan local ?

Je suis un peu les traces du stage avec les joueurs locaux. Par exemple aujourd’hui, il y avait quatre joueurs qui ont travaillé avec nous durant le stage en février. J’ai vu je crois maintenant neuf à dix joueurs dans leurs clubs après le stage. Et j’espère qu’il y a déjà peut-être un ou deux joueurs qui sont capables d’intégrer le stage des Lions en Autriche. Mais ce n’est pas sûr. Il faut travailler beaucoup à la base. Parce que lors des trois dernières années, il y a eu la chute avec les Lions. On a raté la Can deux fois, il y avait vraiment de grands problèmes. Ça ne passe pas d’hier à demain. Il faut beaucoup de travail.

Quelles leçons avez-vous tiré de la défaite au Portugal ?

Le résultat de la défaite au Portugal nous a fait très mal. On a vu deux matches. Le premier s’est déroulé jusqu’à l’heure de jeu. Là, le Cameroun a très bien joué. Après le cadeau avec le deuxième but portugais, tout s’est cassé. Et le résultat que nous connaissons a suivi. Ça fait mal de jouer comme ça. Mais heureusement, il y a des dates Fifa qui approchent. On aura encore plusieurs occasions de jouer et de juger notre effectif. Il y a également des stages qui sont prévus.

Vous êtes sur le point de regagner votre l’Europe dans les prochaines heures …

Oui, c’est vrai que je retourne en Europe. J’ai fait un travail très sérieux ici au Cameroun, mais maintenant il faut travailler en Europe parce les Lions Indomptables évoluent tous à l’étranger. Il nous reste peu de temps avant la Coupe du monde, donc on n’a pas le temps de se balader.

 

 

camernews-volker-finke

camernews-volker-finke