camernews-Dieudonne

Brocardé en France… Dieudonné en séjour à Yaoundé

Brocardé en France… Dieudonné en séjour à Yaoundé

Après une année 2013 hyper chargée et un début 2014 truffé de polémiques, l’enfant prodige entend passer quelques beaux moments « en famille », loin du vacarme de la presse européenne qui a presque fait de lui, une cible.Le célèbre humoriste français d’origine camerounaise est au pays depuis le 09 février 2014. « Il est venu se reposer avant de se remettre au boulot. Il ne peut pas encore parler à la presse».

Confidence d’un proche de la famille de Dieudonné M’bala M’bala à qui le reporter du Messager souhaitait confirmer ou infirmer la présence au Cameroun du talentueux humoriste français qui a foulé l’aéroport international de Douala via un vol Air France avant de rallier la capitale Yaoundé lundi 10 février 2014. Lors de son arrivée, apprend-on, il n’était visiblement pas accompagné par les membres de sa famille… Que ce soit Noémie Montagne ou même sa fille Zoa née en octobre 2010.

C’est donc un retour au bercail de l’une des personnalités les plus médiatisées de ces deux derniers mois en France et dans le monde. Entre les accusations pour antisémitisme et l’interdiction de ses spectacles par les gouvernement français et anglais, Dieudonné n’a pas pu faire sa traditionnelle visite à ses « frères » camerounais en fin d’année. C’est peut-être pour lui l’occasion de se raviser et d’honorer cet engagement fortement salué par les siens.

Lors de ses précédentes visites au Mboa, l’homme de 48 ans arrivait au pays comme tous les Camerounais vivant en Europe. Bien loin du feu des projecteurs auquel on l’a souvent habitué sur le sol français. Si la date de son vol retour est inconnue, on sait qu’il devrait se donner en représentation dans le sud de la France le 21 février prochain.

Dieudonné M’bala M’bala est né à Fontenay-aux-Roses (région parisienne) le 11 février 1966 et débarque au Cameroun au moment où le pays célèbre la 48e édition de la fête de la jeunesse. Simple hasard de calendrier ou envie de célébrer son anniversaire en famille ? Le créateur de « la quenelle » qui est un geste humoristique inventé et utilisé par l’artiste depuis de nombreuses années, s’est fait connaître grâce à son duo comique avec Élie Semoun avant de poursuivre sa carrière en solo en cultivant une fibre plus politique.

Militant anti-impérialiste et chantre de la fierté noire, il s’était présenté aux législatives à Dreux, en 1997, pour faire barrage au Front national. Quinze ans plus tard, il ne fait plus mystère de sa proximité avec Jean-Marie Le Pen et s’est découvert un maître à penser en la personne d’Alain Soral, essayiste nationaliste et antisioniste. Contempteur du « lobby juif » et du « business de la Shoah », l’humoriste radicalisé aime se décrire en éveilleur de consciences iconoclaste.

Cyber dissidence

Boycotté, diabolisé par les grands médias, il a trouvé refuge sur internet. Dieudonné est comme beaucoup l’attestent, le symptôme d’un malaise français. Ses spectacles sont autant exutoires que frustrations d’une partie de son auditoire, celle qui s’estime stigmatisée, à tort ou à raison. Mais son public est polymorphe, et son succès se situe au croisement de plusieurs tendances : le vieil antisémitisme des années 1930, le ressentiment post-colonial et la théorie du complot. La pensée conspirationniste ne s’est jamais aussi bien portée que depuis le 11 septembre.

Contre-culture underground jadis confinée à des groupuscules ultra-radicaux, elle est aujourd’hui en passe de devenir la culture dominante, par la « magie » d’internet. La cyberdissidence du créateur se joue sur ces registres, en se nourrissant de l’hostilité des médias institutionnels.

camernews-Dieudonne

camernews-Dieudonne