camernews-itandje_assou_ekotto

Brésil 2014: Les Lions Indomptables lâchés et en divagation dans la ville de Vitoria, à trois jours du match contre le Brésil

Brésil 2014: Les Lions Indomptables lâchés et en divagation dans la ville de Vitoria, à trois jours du match contre le Brésil

Ils sont en divagation à trois jours du match contre le Brésil

Avec deux défaites en deux matches, la Coupe du monde de football 2014 est terminée pour l’équipe nationale du Cameroun. Le troisième et dernier match prévu le lundi 23 juin contre le Brésil est une simple formalité à remplir. Mais, pour une équipe qui s’était engagée auprès de ses nombreux fans à aller au delà du premier tour, le dernier match contre le Brésil devrait être une occasion rêvée de se faire pardonner. Mais, visiblement cet objectif est le cadet des soucis des poulains du coach Volker Finke. Au moment où on les imagine concentrés pour préparer le rendez-vous du 23 juin à Brasilia, Benoit Assou Ekotto, Charles Itanje et certains de leurs coéquipiers sont en balade dans les points chauds de la ville de Vitoria. Après la séance d’entrainement de ce vendredi soir, le reporter de Cameroon-Info.Net les a vu sortir, parfois en bonne compagnie. «Les joueurs ont bénéficié d’un quartier libre avant le voyage pour Brasilia» renseigne un membre du staff technique des Lions Indomptables. 

 

 

 

Depuis le lendemain du match référence du 1er juin contre l’Allemagne, la sélection nationale du Cameroun est la seule équipe qualifiée pour le Mondial 2014 qui a bénéficié le plus de quartiers libres. Du 2 au 6 juin, les Lions empêtrés dans les histoires de revendications des primes, n’ont effectué aucune séance d’entrainement. Après le match amical du 7 juin contre la Moldavie, ils ont passé les deux jours suivant sans s’entrainer. Après le premier match de Coupe du monde perdu le 13 juin contre le Mexique, ils ont bénéficié d’une soirée de quartier libre. Ils sont encore en récréation ce vendredi 20 juin, soit moins de 48 heures après avoir été laminés par la Croatie (0 – 4). Dans le registre des divertissements, on ne peut pas dire que le Cameroun a fait piètre figure au Brésil.