Bresil 2014 : La pléthorique délégation camerounaise embarrasse

Bresil 2014 : La pléthorique délégation camerounaise embarrasse

Avec près de 250 personnes, le Cameroun est présenté par des commentateurs brésiliens comme le plus gros contingent de ce mondial.

Elle n’est pas inaperçue à son atterrissage à l’aéroport de Rio de Janeiro, de même que dans la ville de Vitoria, où les Camerounais auront leurs habitudes durant ce mondial. Entre 200 et 250 personnes, selon les habitants de Vitoria qui se sont sentis envahis par la vague camerounaise. « Ils vont vivre ici, je pense » s’est ému un habitant de la ville, rapporté par le site internet « Globoesporte.com » devant la taille de la délégation, mais surtout par le volume des bagages que les Camerounais ont emporté avec eux.

Les Brésiliens sont d’autant plus surpris que la délégation sportive, arrivée quelques heures plus tôt, compte une cinquantaine de membres, dont cinq du ministère de tutelle, selon une source du ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep). Mais la marée humaine qui a déferlé lundi après-midi sur la ville est plus composée d’officiels comme le relevait le Quotidien Le jour dans son édition du 11 juin 2014.

D’après ce journal paraissant à Yaoundé, qui cite une source des Aéroports du Cameroun, c’est « 235 personnes (dont les 50 qui constituent la délégation prise en charge par la Fifa) qui ont emprunté le Boeing 777-200 de la compagnie Angola Airlines ». D’autres sources, par contre, évoquent deux départs de l’aéroport de Yaoundé Nsimalen en direction de Rio de Janeiro, mais confirment les chiffres avancés.

Toujours selon les habitants de Vitoria, tel que rapporté par le site internet sus cité, et de nombreux bloggeurs, les Camerounais refuseraient de répondre lorsqu’il leur est demandé combien ont fait le déplacement brésilien et surtout quel est le rôle de chacun dans la délégation. Ceux qui ont daigné avancer une réponse ont simplement lancé qu’ils sont employés par le ministère des Sports et de l’Education physique ou par la Fédération camerounaise de football.

Rappelons que la Fédération internationale de football association (Fifa) et l’Etat de Espirito Santo ont mis à la disposition de la délégation camerounaise au mondial 120 places dans les centres hôteliers de Victoria, la capitale de l’Etat. Ce n’est pas la première fois que les officiels camerounais font jaser lors des compétions internationales. On se souvient que lors des jeux olympiques de 2012 à Londres (Angleterre), les sportifs s’étaient déjà plaints de ce qu’ils étouffaient, car des fonctionnaires partis à l’assaut des frais de missions représentaient plus du double de la délégation sportive proprement dite.

 

Cameroun,Cameroon - Bresil 2014 : La pléthorique délégation camerounaise embarrasse