camernews-bowlen

Bowleven veut forer deux puits sur le permis Etindé «dès que possible en 2016»

Bowleven veut forer deux puits sur le permis Etindé «dès que possible en 2016»

L’opérateur pétro-gazier britannique Bowleven, côté sur la bourse de Londres, veut forer deux «puits d’appréciation en ciblant le potentiel de hausse important identifié dans l’intervalle du réservoir intra Isongo» sur son permis Etindé, situé dans l’off-shore camerounais, apprend-on dans un rapport de l’entreprise pour l’exercice clos au 30 juin 2015. Selon Kevin Hart (photo), le CEO de Bowleven, ces forages vont être réalisés «dès que possible en 2016».

La firme pétro-gazière britannique affiche d’autant plus d’optimisme dans la réalisation de cet objectif que son CEO annonce que Bowleven dispose déjà d’une enveloppe budgétaire de 40 millions de dollars, soit environ 22 milliards de francs Cfa, pour la conduite des travaux de forage et la réalisation des tests subséquents.

Malgré un environnement difficile pour les sociétés d’exploration et de production, notamment à cause de la baisse des cours mondiaux du brut, Bowleven affirme avoir «pris le temps d’examiner (sa) base de coût actuelle pour s’assurer qu’elle est de la bonne taille pour le plan actuel et (ses) objectifs stratégiques».

Pour rappel, Bowleven détenait à 75% le permis Etinde, un ensemble de trois blocs offshore couvrant 2316 km2 au Cameroun. L’entreprise a par la suite conclu un accord d’achat d’actions avec le Russe Lukoil et New-Age, pour leur vendre au total 50% de ses intérêts opérateurs. Cette cession a été actée par un décret du chef de l’Etat camerounais signé le 6 février 2015.

camernews-bowlen

camernews-bowlen