camernews-Veuves-Um-Nyobe

Boumyebel : Chez les Veuves d’Um Nyobe

Boumyebel : Chez les Veuves d’Um Nyobe

Lors d’une tournée parlementaire effectuée samedi dernier, le député Robert Bapooh Lipot est allé rendre visite à Marie Ngo Ndjock et Marthe Ngo Mayack.

Boumyebel Centre, il est environ 15h ce 20 juin 2015. Une octogénaire est assise sur la véranda d’une maison construite en terre battue. Il s’agit de Marthe Ngo Mayack, la première veuve de Ruben Um Nyobe. « Mbombo Mata » (grand-mère en Bassa), que nous rencontrons cet après- midi, a l’air malade. Tout son corps tremble. Une jeune fille et un jeune homme venus lui rendre visite au moment de notre passage nous font savoir que cette vieille dame a plus de 85 ans. Ils ajoutent que le poids de l’âge se fait de plus en plus ressentir sur la « Mbombo Mata ». Marthe Ngo Mayack, ne veut pas parler, ni de son passé ni de son présent. Indiquant n’avoir plus d’énergie pour le faire.

Son quotidien est de savoir ce qu’elle va manger. Elle affirme ne l’avoir pas encore fait depuis le matin. Pour illustrer cette affirmation, Marthe envoie un visiteur dans la cuisine nous montrer « les missanga » (des légumes) qu’elle a trempés le matin. Faute d’assaisonnement, elle n’est pas sûre de les préparer avant la tombée de la nuit. A la question de savoir avec qui elle vit dans cette maison, Marthe Um répond : « Je suis ici avec le fantôme de mon mari, qui vient de temps en temps me protéger. Mon défunt époux a été assassiné pendant que je me trouvais en brousse, il ne m’a laissé avec personne, je n’ai ni enfant, ni petit fils ».

Chaque réponse de Marthe Um suscite du rire auprès des deux visiteurs que nous avons retrouvés chez elle. Une autre question que nous lui avons posée était de savoir si certaines personnalités viennent parfois lui rendre visite. Comme réponse, elle a déclaré : « Pourquoi eux, vous deviez aussi passer me voir de temps en temps. Je suis déçue parce que personne ne vient me rendre visite. C’est uniquement aujourd’hui que le député Upc Robert Bapooh Lipot est venu me voir en m’offrant un pagne de l’Upc » La deuxième épouse de Ruben Um Nyobe s’appelle Marie Ngo Ndjock. Celle-ci vit dans une maison en construction à Boumyebel, à moins d’un kilomètre de sa coépouse Marthe. Mais les travaux de cette maison que son fils Daniel Um Nyobe a entamée semblent avoir été abandonnés depuis longtemps.

Marie Ngo Ndjock affirme elle aussi être fatiguée de parler aux journalistes. « Mon fils m’a demandé de ne plus vous parler parce que chaque fois vous venez, on vous dit la même chose et rien ne change. Je vis toujours dans les conditions difficiles. La preuve est que j’ai mangé ce jour du macabo avec un peu d’huile rouge », affirme-t-elle. Agée de plus de 77 ans, Marie Ngo Njock vit dans cette concession avec quatre de ses petits-fils. Samedi dernier, le député Robert Bapooh Lipot de l’Upc a offert des pagnes du parti à chaque veuve. Pour justifier ce geste, Robert Bapooh Lipot a déclaré : « Lorsqu’un mari va rendre visite à ses femmes, il doit leur garder des pagnes. Je suis allé leur dire que notre parti reconnaît le sacrifice consenti par leur défunt époux », explique le député Bapooh Lipot qui est allé remercier les populations de l’arrondissement de Ngog-Mapubi, en leur demandant de rester fidèles aux textes du parti.

 

camernews-Veuves-Um-Nyobe

camernews-Veuves-Um-Nyobe