BORONGO : SEPT MORTS CALCINÉS SUR LA ROUTE

BORONGO : SEPT MORTS CALCINÉS SUR LA ROUTE

Le drame s’est produit hier matin à 17 km de Ngaoundéré.

Sept personnes sont mortes calcinées hier mercredi 17 décembre, au lieu dit contrôle de la gendarmerie à l’entrée de la localité de Borongo, dans l’arrondissement de Ngan-Ha, département de la Vina, situé à 17 km du centre ville de Ngaoundéré. Selon les témoignages des sapeurs-pompiers arrivés sur le lieu du drame, et du commandant de la brigade de gendarmerie de Dang, c’est une collision entre une benne de l’entreprise Dtp Dragage transportant du gravier et une citerne transportant du fuel à destination du Tchad qui a provoqué le drame.

Les deux chauffeurs sont morts, ainsi que le responsable de la carrière de Dtp Dragage, l’aide chauffeur de la citerne ainsi que trois occupants d’une moto. Ils sont morts calcinés après l’explosion de la citerne. « Ils n’ont pas pu être sauvés parce qu’aucun passager n’est sorti des véhicules entrés en collision. Le choc a été si violent que la benne a explosé », explique le commandant des sapeurs-pompiers de Ngaoundéré.

C’est au bout de plusieurs heures de lutte que les sapeurs-pompiers sont venus à bout des flammes. Le bilan encore provisoire fait état de sept morts. Les corps calcinés des victimes ont été transportés à la morgue de l’hôpital régional de Ngaoundéré où des tests Adn seront pratiqués pour identifier les dépouilles, a appris Le Jour auprès des enquêteurs de la gendarmerie et ceux de la police qui se sont déployés sur le site. Non loin de la chaussée, les corps calcinés d’une mère et son enfant ainsi que le conducteur d’une moto transportant de la patate ont été retrouvés.

Le maire de la commune de Ngaoundéré 3eme, témoin de l’incident explique que « la benne sortait de la carrière et la citerne partait vers Touboro. La benne de l’entreprise Dragage en excès de vitesse a percuté la citerne qui a pris feu. Les occupants des deux engins n’ont pas pu être sauvés », affirme Aboubakar Bakary. D’après lui c’est un drame sans précédent que vivent les populations de Borongo, village voisin de l’arrondissement de Dang.

Il met en cause l’excès de vitesse. La route sous-régionale Ngaoundéré- Touboro-Moundou au Tchad est depuis hier coupée. Les deux engins calcinés sont encore sur la chaussée où une colonne épaisse de fumée se dégage. Le commandant de la légion de gendarmerie ainsi que celui du groupement de la voie publique de l’Adamaoua sont descendus sur lieu du drame. Les forces de défense, notamment des éléments du Bir, ont été déployés sur le lieu de l’accident.

 

camernews-Accident-Incendie

camernews-Accident-Incendie