Boko Haram: la Force mixte saluée dans le bassin du Lac Tchad

Cette reconnaissance a été exprimée le 21 décembre au cours d’un Conseil des ministres de la CBLT et du Bénin. Il a par ailleurs permis d’adopter de nouvelles directives en faveur de la FMM

 

Les ministres de défense des pays en guerre contre le groupe terroriste Boko Haram ont donné mercredi, 21 décembre 2016, leur satisfecit à la Force multinationale mixte (FMM), au terme d’une réunion à N’Djamena.

“Le conseil des ministres des pays membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) et du Bénin a approuvé le rapport de la réunion des chefs d’état major qui s’est tenue mardi. Les ministres sont satisfaits des opérations menées par de la Force contre Boko Haram” a souligné le colonel Hyppolite Ndougou, rapporteur du conseil des ministres de la CBLT, à Anadolu.

 

La réunion de N’Djamena qui a réuni, mardi et mercredi, les ministres de Défense et les chefs d’état-major des pays concernés (Bénin, Cameroun, Niger, Nigéria et Tchad) a permis d’adopter de nouvelles directives en faveur de la Force mixte, sur le plan budgétaire, logistique et stratégique, a ajouté l’officier camerounais sans donner plus de détails.

“Nous saluons l’engagement des pays membres et leurs efforts pour lutter contre le terrorisme dans le bassin du lac Tchad. L’éradication des menaces terroristes est la seule solution possible pour le développement de nos pays”, a pour sa part déclaré Sanusi Abdullahi, secrétaire exécutif de la CBLT, à la presse.

Ce constat intervient alors que les attaques de Boko Haram ont enregistré une baisse significative ces derniers mois. Au mois de novembre dernier, plus d’un millier de combattants se sont rendues aux forces tchadiennes, dont le contingent constitue le fer de lance de la FMM.