Bientôt un Master en environnements littoraux et marins au Cameroun

Le programme est constitué de quatre parcours localisés à l’Université de Douala et à l’Université de Yaoundé 1

 

Un nouveau programme de formation sera ouvert dans les universités de Yaoundé 1 et de Douala. Il s’agit d’un Master en environnements littoraux et marins. Un programme mis en œuvre par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) en partenariat avec la communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et l’Agence nationale des parcs nationaux du Gabon.

Selon l’AUF, le Master régional GIELM ambitionne de former en deux ans des experts locaux capables d’apporter des solutions efficaces pour faire face aux défis environnementaux spécifiques au Cameroun et au Gabon.

Le programme est constitué de quatre parcours localisés à l’Université de Douala et à l’Université de Yaoundé 1 pour le Cameroun, à l’Université Omar Bongo et à l’Université des Sciences et techniques de Masuku pour le Gabon. Il s’adresse aux étudiants titulaires d’une licence en mathématiques, physique, Chimie, géosciences, biologie, biochimie, géographie, droit ou tout autre diplôme équivalent.

 

Des étudiants à l’Université.

Il s’inscrit dans le cadre général du Programme d’appui aux masters en Afrique de l’Ouest et centrale (PAM-AOC), une initiative de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), co-construite avec l’AUF et les partenaires universitaires du Sud dont la CEEAC.

La première cohorte des différents parcours du Master GIELM sera mise en route à la rentrée académique 2016-2017, avec le soutien financier de l’AUF, dont notamment la prise en charge de certaines missions d’enseignement.

Le projet vise à accompagner les équipes pédagogiques du Sud dans le montage de masters nationaux à vocation régionale dans toutes les composantes qui garantissent une formation de qualité: pédagogiques, scientifiques, institutionnelles et financières. Au plan scientifique, l’intervention des chercheurs de l’IRD dans les masters assure un contenu d’excellence et une diversification des terrains d’études. Quant à la collaboration avec les partenaires de la coopération universitaire, elle est indispensable pour proposer des solutions adaptées aux enjeux pédagogiques contemporains.