Bertoua: le Ballet national enchante le public

La composante du nouvel Ensemble national a réservé sa deuxième sortie officielle à la région  de l’Est le 13 mai dernier

 

Le public de Bertoua n’en avait plus l’habitude. C’est vrai que le Ballet national, avait aussi perdu l’habitude de se produire dans les régions. Et la venue dans les bagages du ministre des Arts et de la Culture de ce groupe a été saluée.  L’Ensemble national a communié avec le public de Bertoua à la Maison du parti. Une salle pleine à craquer ce samedi 13 mai 2017 où tout le petit monde des affaires et le gotha administratif côtoyaient le citadin Lambda. 70 minutes de spectacle sans entracte, en présence de Roland Bidias, délégué régional du ministère des Arts et de la Culture (Minac). Les quatre aires culturelles (fang-Beti, Sawa, grassfield et soudano-sahélienne) s’enchainent au rythme des balafons, tambours, castagnettes… C’est la maîtrise des tenues, du décor et du jeu des lumières qui permet au public de se retrouver. L’exécution est magistrale.
Pour sa deuxième sortie officielle, après son relooking, le groupe conduit par Eloundou Atangana donne à voir un avant-goût de sa prestation au prochain Festival national des arts et de la culture que le chef-lieu de la région de l’Est s’apprête à accueillir. Et c’est dans la ferveur que le public a aussi bien accompagné les prestations des artistes locaux et des vedettes confirmées. Ali Mvondo (Alias Ntaphil) a déclamé et adapté un long et joli poème où l’on a reconnu le style du Père Engelberg Mveng. Que dire alors du passage du maître Eko Roosevelt qui a fait chavirer la salle. Reste à retrouver, d’ici la neuvième biennale, toutes les composantes de l’Ensemble national. Bertoua attend déjà le retour du Théâtre national et de l’Orchestre national.