camernews

Bergeline Domou : une militante du CPP entendue au Sed

Bergeline Domou : une militante du CPP entendue au Sed

La secrétaire nationale adjointe chargée des relations internationales a été interpellée mardi dernier avant d’être libérée plus tard.

Bergeline Domou a été interpellée mardi à la librairie des peuples noirs, au quartier Tsinga à Yaoundé. C’était aux environs de 14h, a-t-on appris. Après son arrestation par les gendarmes, la secrétaire nationale adjointe chargée des relations internationales du Cameroon people’s party (Cpp) a été conduite au secrétariat d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie nationale (Sed). Elle a ensuite été auditionnée par les enquêteurs, avant d’être libérée aux environs de 20h. Selon les informations obtenues par certains militants de son parti politique, Bergeline Domou est accusée d’avoir proféré des menaces par le biais des messages téléphoniques à un grand responsable d’une entreprise agro-alimentaire.

La plainte a été déposée le 2 décembre dernier au Sed. Pour l’instant, il est difficile de savoir de quelles menaces les enquêteurs font allusion. Selon les informations recueillies chez André Nack, responsable régional pour le Centre de la mobilisation du Cpp, Bergeline Domou n’était pas au Cameroun au moment des faits qu’on lui reproche dans la plainte. Elle est allée au Rwanda le 2 décembre et est rentrée une semaine après. Samedi dernier, Bergeline Domou a pris part comme invité au congrès électif de l’Alliance des forces progressistes (Afp). Jusqu’au moment où nous mettions sous presse hier, Bergeline Domou était toujours détenu au secrétariat d’Etat à la défense chargée de la gendarmerie nationale. Les membres du Tribunal article 53 dont Bergeline Domou est membre, dénoncent une arrestation arbitraire.

 

camernews

camernews