Bénédicte Manga: le shoot et la taille

A 26 ans, l’ailière droite de 1,82 m possède deux armes fatales pour construire sa carrière à TKC handball dames.

Bénédicte Manga, 26 ans, est une espèce de terreur en puissance des gardiennes de but de handball dans le championnat national féminin. Son shoot puissant, souvent armé sur plusieurs mètres, devient de plus en plus difficile à maîtriser. Joueuse de TKC depuis 2004 où elle évolue comme ailière droite, son potentiel physique a été très vite remarqué alors qu’elle était au secondaire. Une vie tranquille, avec le handball pratiqué comme loisir au lycée puis… Bingo ! Les promoteurs de ABC, centre de formation de jeunes, tombent sur elle. Des séances d’entraînement à la paroisse Sacré Cœur de Mokolo contribuent à la forger. Des matchs lors des Jeux Fenasco aussi. « Le coach m’avait dit : avec ta taille, tu feras une bonne joueuse. J’ai hésité avant d’accepter de rejoindre le centre ».

Sa taille  (1,82 m) a toujours attiré en premier. Tenez cette même année 2004, lors de l’une de ces rencontres entre ABC et TKC, Bénédicte Manga brille. Et Roger Milla la veut tout de suite. Elle a de la technique, sait aller au contact. « Elle a un jeu formidable quand vous savez la mettre dans sa posture idéale. Elle sait gagner les espaces », explique Moïse Tonville, le coach de FAP. Mais le véritable problème de Manga, c’est la défense. Ce n’est vraiment pas dans ses cordes.

Sa première sélection nationale remonte à la fin d’année dernière. Le Cameroun préparait sa participation  à la Coupe d’Afrique des nations. Elle y va, gagne en temps de jeu et rentre médaillée de bronze comme ses coéquipières. Le groupe intégré, elle a participé avec l’équipe au premier regroupement préparatoire aux Championnats du monde prévus en Allemagne en décembre prochain.