Belgique : lorsqu’un feyman exige un fauteuil vip lors d’une veillée !

Lors d’une veillée en hommage à un membre disparu de la communauté dans une ville belge qui regorge un nombre important des compatriotes Camerounais, une demande qui sort du commun n’a pas tardé à surprendre voire choquer les esprits.
Répondant à une tendance qui est devenue celle des soirées de la diaspora Camerounaise, laquelle crée des « murs de Berlin » dans les salles de fête par des salons VIP, un Feyman d’origine Camerounaise a exigé un fauteuil VIP proportionnel à sa contribution au rapatriement du corps du défunt.

Une sollicitation qui divise l’opinion. Les uns trouvant dans cette demande un manque criard de respect à la mémoire du disparu et une dépravation des moeurs, d’autres jugeant cela acceptable au vu de l’élan de cœur du requérant sans lequel le rapatriement du corps s’annonce difficile, voire impossible.
Faut-il tout monnayer au mépris des moeurs et du respect des morts? D’aucuns continuent à se poser cette question. Une question qui pour bon nombre de membres de la communauté ne peut que être répondue par la négation. De personnes à la recherche des honneurs à tout prix, les pseudo président et pseudos porteurs de titres de noblesse en mal de reconnaissance s’évertuent à conquérir toutes les sphères de la société, s’inquiètent les esprits avertis.

Au moment où nous rapportons les faits via votre journal de proximité Camer.be, la famille du défunt est encore en pleine consultation pour prendre une décision adéquate.