Basile Atangana Kouna capturé et extradé à Yaoundé

Depuis son départ du gouvernement le 2 mars dernier, Basile Atangana Kouna, ancien ministre de l’Eau et de l’Energie était devenu la cible des enquêteurs du tribunal criminel spécial (TCS).

Soupçonné de détournement des fonds publics, Basile Atangana Kouna était attendu au tribunal criminel spécial (TCS) le 16 mars 2018. Bien avant, l’ex ministre avait été frappé par une interdiction de sortie du territoire camerounais. Son passeport lui avait été retiré à cet effet ;

Cet ancien directeur général de Camwater (en charge de la gestion des biens et droits affectés au service public de l’eau potable au Cameroun), sentant la Police à ses trousses, s’était volatilisé le 19 mars 2018.

Dans la foulée, son épouse subira des interrogatoires au Tribunal criminel spécial (TCS), à Yaoundé. Des sources crédibles renseignent que l’ancien ministre (relevé de ses fonction lors du réaménagement ministériel du 2 mars 2018) a été ramené au pays par vol spécial. On apprend qu’il a atterri le jeudi 22 mars au soir, à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. L’on ne saurait pour l’instant se prononcer avec exactitude sur le pays de provenance de cet aéronef.

Depuis trois semaines, il y a une importante vague d’interpellations et d’incarcération des personnalités publiques. Beaucoup sont interdits de sortie. Une interdiction qu’a bravée M. Atangana Kouna. Ce qui certainement, sera imputé à la liste de chefs d’accusation qui pèsent sur lui.

Basile Atangana Kouna n’est pas le seul ministre dans le collimateur du tribunal criminel spécial pour détournement des fonds publics. L’ancien ministre des Transports Edgar Alain Mebe Ngo’o est également soupçonné d’avoir détourné les richesses publiques alors qu’il était aux ministères de la Défense et ensuite à celui des Transports. D’autres ministres débarqués du gouvernement pourraient aussi être inquiétés prochainement.