Barrage de Lom Pangar au Cameroun : 72 % de taux de réalisation déjà

Le constat a été fait le 27 mars 2015 sur le site du chantier du projet hydroélectrique, par le directeur général d’Eletricity development corporation (EDC).

L’un des constats majeurs sur l’ensemble des deux rives, est l’installation des équipements hydro-électroniques (Hem) qui constituent la partie opérationnelle du barrage de Lom Pangar. L’on peut y apercevoir quatre conduites forcées logées dans les pertuis prévus au niveau de la prise d’eau usinière.

Il en est également ainsi de deux grands blindages et d’un petit blindage. Dans la foulée de l’installation de ce matériel, EDC signale, l’arrivée des évacuateurs de crues, phase décisive pour la première mise en eau en septembre prochain.Avec la poursuite des travaux de bétonnage et de remblais sur les deux rives, les entreprises chargées de la réalisation des travaux estiment l’état d’avancement à plus de 72%.

C’est eu égard à cela que le maître d’œuvre, autant que le maître d’ouvrage restent convaincus que la première mise en eau pourrait se faire effectivement en septembre 2015. Ce, permettant à l’entreprise historique de distribution d’électricité au Cameroun, de réaliser des économies de 24 milliards de Fcfa sur l’achat de gasoil qui lui permet de faire tourner certaines turbines.

Pour rappel, le projet hydroélectrique de Lom Pangar situé dans la région de L’Est Cameroun, département du Lom et Djerem arrondissement de Belabo, sur les fleuves Lom et Pangar, affluents du Djerem lui-même, affluent de la Sanaga, vise l’augmentation de la capacité de production d’électricité et la réduction des fluctuations saisonnières de débit du fleuve Sanaga. Il permettra, d’après ses concepteurs, dès sa mise en service, de réguler le débit de la Sanaga sur lequel est assis le barrage de Song lulu et porterait ainsi de 640 à près de 1040 m3/s de façon à saturer le débit des ouvrages de production d’électricité existant sur le fleuve Sanaga.