Banque :La Société générale au chevet du Cameroun

Frédéric Oudéa, son Pdg, souhaite financer les projets de développement. Il a rencontré hier le ministre des Finances. La Société générale veut augmenter son portefeuille de financement de projet au Cameroun.

 

Son président directeur général (Pdg), Frédéric Oudéa, a eu une audience hier avec le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey. Les deux hommes ont revu de fond en comble le partenariat entre cette banque et le Cameroun, qui dure depuis 52ans. Devant la presse, le Pdg a été un peu disert. : « Je suis au Cameroun pour rendre hommage au travail accompli par toutes nos équipes au service de l’économie du Cameroun. Ma visite au Minfi c’est l’engagement du témoignage de la Société générale à financer et à développer son économie », a-t-il indique à la presse.

En effet, la Société générale, par le biais de sa filiale camerounaise (Société générale du Cameroun), a augmenté son apport dans les financements des projets. « C’est un engagement stratégique de la Société générale au Cameroun. Nous continuons à nous y développer et je crois qu’on a une valeur ajoutée très importante », a indiqué Frédéric Oudéa, qui reconnaît par ailleurs que la Société générale est  « l’une des grandes banques internationales capable d’apporter son expertise, d’aider les entreprises du Cameroun à se développer en dehors du Cameroun».

En termes de financement bancaire, elle a 23% des parts de marché sur l’octroi de crédits et est la 8ème meilleure banque africaine, selon le classement de jeune Afrique en 2014. Au Cameroun, elle a reçu les prix de la « Meilleure banque au Cameroun » en 2011, 2012 et 2014 ; 1ère banque du Cameroun et 5ème banque en Afrique subsaharienne, en termes de résultats nets en 2013. En 2010, l’engagement auprès de l’Etat camerounais lui a valu d’être reconnue comme chef de file du premier emprunt obligataire.