camernews-bamboutos

Bamboutos de Mbouda : Un dirigeant parmi des présumés malfrats arrêtés

Bamboutos de Mbouda : Un dirigeant parmi des présumés malfrats arrêtés

Les faits insolites refusent décidemment de quitter l’équipe phare du département des Bamboutos. Après le limogeage d’un entraineur accusé de pratique de sorcellerie, et la découverte d’un joueur de cette équipe sur le lit conjugal d’un supporter avec l’épouse de ce dernier, c’est au tour d’un dirigeant de s’inscrire sur la liste. Mouvement inhabituel dans l’après-midi ce mercredi 27 octobre 2015, à la compagnie de Gendarmerie de Mbouda.

Une foule immense se bouscule pour voir de visu, les stars du jour. Au nombre de 15, elles sont présentées comme ces personnes qui semaient la terreur dans le chef-lieu du département des Bamboutos. A travers notamment des actes de vol, viol, cambriolage et agressions diverses. Au lendemain du braquage spectaculaire d’une micro-finance dans cette ville, leur traque a été organisée et lancée par la Brigade Ter de Mbouda, en collaboration avec des éléments de la police locale. Après plusieurs jours d’enquête, la main est mise sur les plus jeunes de bande. L’exploitation de ces derniers permettra de neutraliser le reste du gang. Parmi ces sans foi ni loi âgés entre 19 et 47 ans, des repris de justice, des prisonniers encore détention à la prison principale de Mbouda. Mais la grande curiosité, est la présence dans cette bande de malfrats, d’un dirigeant de Bamboutos Fc de Mbouda, plus connu sous le pseudonyme de « président kaka ». Ce dernier est d’ailleurs présenté comme l’un des chefs de gang. Autrefois directeur général de l’équipe la plus populaire du dernier championnat national Ligue 1, il occupe depuis l’année dernière, le poste de directeur des affaires commerciales.

Ces hommes dangereux opéraient à mains armées. Après leur interpellation, leurs outils d’opération ont été découverts. Outre des armes de fabrication artisanale, deux kalachnikovs, plusieurs pistolets automatiques et des gilets pare-balle, ont été saisis.

Ce coup de filet des forces de maintien de l’ordre dans la ville de Mbouda, est le second ce mois d’octobre, après celui enregistré au début du mois.

 

camernews-bamboutos

camernews-bamboutos