Bagarre : Le Secrétaire D’etat Aux Transports Séquestré

En visite de travail dans la région de l’Adamaoua, Oumarou Méfiro a été séquestré par les militantes de la section Rdpc vina sud 1. Elles réclamaient l’argent du taxi.

L’ambiance était un peu particulière ce jeudi 14 mai 2015, à l’hôtel Transcam de Ngaoundéré. un groupe d’une quinzaine de femmes de l’organisation des femmes du rassemblement démocratique du peuple Camerounais (Of/Rdpc) de la section Vina sud 1 à Ngaoundéré, toutes habillées en ténue de parti ont séquestrés Oumarou Mefiro, le secrétaire d’Etat auprès du ministre des transports qu’elles avaient accueillis quelques heures plutôt à la gare voyageurs.

Elles réclamaient à ce membre du gouvernement et militant du parti de Paul Biya l’argent de taxi. Il a fallu l’intervention des forces de maintien de l’ordre pour faire libérer le secrétaire d’Etat des mains des femmes du Rdpc contre le versement par ce dernier de la rondelette somme de 200.000 F.Cfa. À peine le dos tourné les femmes de l’Of/Rdpc de la Vina sud 1 et les femmes Bamoun vont engager une bagarre pour la somme de 200.000 F.Cfa remis par Oumarou Mefiré, le secrétaire d’Etat aux Transports.

Les militantes du Rdpc moins nombreuses exigeaient un partage équitable. Ce que rejetaient les 35 femmes Bamoun. Il faudra l’intervention d’un membre de la section Rdpc pour départager les femmes Bamoun et le groupe des militantes du Rdpc. L’une des militantes pas satisfaite du partage va se plaindre auprès du président de la section Rdpc, le député Ali Bachir, lors d’une réunion du parti. Il ne manquera pas de dénoncer le comportement des militantes du Rdpc qu’il va qualifier d’harpies.

« Ce que vous faites subir aux membres du gouvernement doit cesser. C’est l’image de la section et surtout de notre parti qui est en jeu. Ce que vous faites ressemble à de la mendicité. Vous séquestré un ministre parce qu’il ne vous a pas donné l’argent de taxi. Non ! Je ne suis pas fier de vous. Vous ne l’attendiez pas alors il n’est pas question de le suivre à son hôtel pour réclamer quoi que ce soit » déclare Ali Bachir, le député et par ailleurs président de la section Rdpc vina sud 1, très furieux contre les femmes de son parti. Il a conseillé aux militantes de l’Of/Rdpc de : « Désignée une femme pour parler en votre nom auprès des membres du gouvernement en séjour dans notre ville » a-t-il conclu.

Il y a quelques semaines, lors d’un séjour à Ngaoundéré, Edgard Alain Mebe Ngo, le ministre de la défense en avait fait les frais. Les militantes du Rdpc avaient organisé un setting devant son hôtel jusqu’à ce qu’il débourse la somme de 200.000 F.Cfa. Elles avaient accusé un membre du comité central du Rdpc d’avoir distrait une partie de l’argent donné par le Mindef.