Bafoussam: Un boucher décapite son épouse

A l’origine de cet horrible acte, des soupçons d’infidélité.

La nommée Désirée jusqu’à ce mardi 13 octobre 2015, se trouvait encore en réanimation à l’hôpital protestant de Bandjoun. Elle y est arrivée dimanche dernier, dans un état comateux après avoir subi les horribles sévices de son conjoint, Alphonse Miamtse.

Boucher au petit marché de Ndiangdam, ce dernier d’après nos différentes sources, a regagné  son domicile tout furieux dans la soirée du dimanche 11 octobre. Les raisons de sa colère sont restées un mystère jusqu’au moment où il décide de se déchainer sur Désirée, l’une de ses deux épouses.

A l’aide des mains, il va d’abord la défigurer. Et pendant sa bastonnade, il huait cette femme d’être infidèle, apprend-on. Après avoir anéanti son épouse par des coups de poings, il va passer à la vitesse supérieure au moment où elle croyait être au bout de ses peines.

Il se serait par la suite saisi d’un arrache-clou qu’il aurait introduit sans état d’âme, dans le sexe de sa femme, jusqu’en profondeur. Ayant constaté que sa victime, était devenue inerte, Alphonse va prendre la clé des champs. Retrouvée allongée au sol, gisant dans une mare de sang et en état d’inconscience par sa coépouse, Désirée sera conduite à l’hôpital protestant de Bandjoun.

Après deux jours de réanimation, elle est sortie du coma ce mardi 13 octobre 2015. Si l’on rassure de ce que son pronostic vital n’est pas engagé, la probabilité pour elle d’utiliser à nouveaux certains de ses membres, est toutefois infime. Notamment, son bras droit qui d’après les horribles images de la victime, collées devant la boucherie de son bourreau de mari, est totalement broyé. Ses yeux ont également été touchés, en plus de plusieurs fractures constatées. Alphonse Miamtse, ce boucher qui a confondu sa femme au bœuf, est activement recherché.