Bafoussam: La place des fêtes dans la boue

Le peu de bitume qui y résistait encore, a presque totalement disparu pendant la saison des pluies.

 

Ce matin du lundi 12 octobre 2015, nous sommes sur l’axe allant du lieu-dit « rond pond Finance » au carrefour dit «Socada». La route est recouverte d’une couche de bitume, qui semble bien fatiguée par le poids de l’âge. « C’est depuis plusieurs décennies que cette route a été bitumée » apprend-on. A quelques mètres de la tribune qui abrite habituellement les événements festifs de la ville, une troupe de nids de poule impose sa loi. Des grands et des petits trous qui parviennent miraculeusement à engloutir toute sorte de véhicule. C’est un véritable challenge avec les piétons et les automobilistes. Les multiples tentatives des autorités pour éteindre ces nids de poule, n’ont guère entaché leur progression. « Les autorités ont déjà presque tout fait. Ils ont versé la terre, versé les cailloux, tout ce qu’ils ont fait n’a rien changé », confie un autochtone. De nombreuses roches y ont été versées le long de la bretelle. Mais les usagers, bus, camions, Caterpillar et autres disent vivre un calvaire. « Malgré ce qu’ils ont fait là, les risques d’accident n’ont pas diminué. Ça nous gêne vraiment parce que quelqu’un peut facilement faire tonneau dans ces trous », lâche un automobiliste. Les accidents de circulations, sont en effet devenus des faits quotidiens dans cette partie de la ville. «Les gens font des accidents ici presque tous les jours. Quand il pleut alors, c’est grave», affirme un usager. Ces obstacles, sont d’autant plus importants, que les espoirs des populations. Penchés désormais sur le contrat C2D, qui viendra certainement de mettre fin à ce calvaire. «On espère seulement que les projets de construction de la ville dont on parle depuis là va passer par ici, et qu’ils vont pouvoir enfin bien bitumée cette route», espèrent les populations rencontrées.