camernews-Logement-Social-Bingerville

AVEC 5 MILLIONS, IL EST POSSIBLE D’ÊTRE PROPRIÉTAIRE D’UN APPARTEMENT HAUT STANDING EN CÔTE D’IVOIRE

AVEC 5 MILLIONS, IL EST POSSIBLE D’ÊTRE PROPRIÉTAIRE D’UN APPARTEMENT HAUT STANDING EN CÔTE D’IVOIRE

Du 21 au 26 octobre a eu lieu à Paris la semaine consacrée au programme présidentiel de logements à l’attention de la diaspora ivoirienne en Europe. Ce salon, pour lequel tous s’accordent sur le succès a enregistré un engouement total au regard du nombre de visiteurs et de souscripteurs. Des Ivoiriens et amis d’ivoiriens, venus des quatre coins de l’Europe ont répondu par leur présence à cette rencontre sur le programme présidentiel de logements à l’attention de la diaspora ivoirienne en Europe

S’il est indéniable que les Ivoiriens ont manifesté un réel intérêt pour ce programme de logements lancé par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, c’est surtout le succès enregistré par les opérateurs durant ce salon qui a retenu l’attention. En effet ce sont plusieurs dizaines d’opérateurs qui ont pris part à cette semaine. Parmi eux l’Entreprise Générale de Bâtiments et de Voiries (EGBV) Internationale.

Ainsi, dans le cadre du programme présidentiel de logements, EGBV Internationale s’est engagée dans la réalisation d’un programme immobilier de 631 logements de type sociaux, économiques et de standing à Songon- Kassemblé dans le district d’Abidjan, de 258 logements dans la région du Bounkani, dans le chef lieu de Bouna, et bientôt à Bingerville.
Ces constructions (villas basses, appartements et duplex) comprendront des, 2 pièces, 3 pièces, 4 pièces et 5 pièces qui coûteront aux différents souscripteurs la somme de 5 millions de FCFA à un peu plus de 38 millions de FCFA (pour les standings).

L’engouement suscité auprès des souscripteurs par EGBV Internationale tient en outre de par la qualité des logements proposés et surtout des prix jugés très abordables. De par ce fait, ce sont plusieurs centaines de souscripteurs issus de la diaspora ivoirienne en Europe qui ont décidé de faire chemin avec ce promoteur.

Selon le Directeur général de EGBV Internationale, Amadou Bamba, « Les souscripteurs peuvent se rendent sur les différents sites afin de constater de par eux même l’évolution des travaux. Les premières maisons seront disponibles dès le premier trimestre 2015. ».

A l’étape de Paris, première phase de lancement des pré-inscriptions aux logements sociaux, un peu plus d’une trentaine d’exposants et promoteurs immobiliers accompagnent la délégation ministérielle pour tenter de convaincre et séduire le maximum d’Ivoiriens avec leurs produits d’appel. Rappelons que le droit de souscription a été, quant à lui, fixé à cinquante euros soit l’équivalent d’environ trente-trois mille francs Cfa (33 000 f). Les requérants devront donc s’acquitter de cette modique somme pour voir leur demande pris en compte.

Logements Sociaux Cote Ivoire:Camer.bePour toucher le plus grand nombre des Ivoiriens vivant à l’étranger, les autorités ivoiriennes concernées par cette opération n’ont pas lésiné sur les moyens de communication et d’information. En effet, cela fait un peu plus d’un mois qu’un matraquage médiatique est mené autour de cet événement aussi bien dans les médias à capitaux publics que privés. des espaces payés dans plusieurs médias ont été sollicité par le gouvernement Ivoiriens pour vehiculer le message à l’intention des ivoiriens de la diaspora.

Une fois le dossier accepté, le requerrant devrait verser une acompte d’au moins 10% affecté pour l’opération et décider de la mensualité à payer pendant une période allant de 4 à 20 ans.

On est loin de ce que propose certains Etats comme le Cameroun où les logements dits sociaux ne sont véritablement pas sociaux et ne sont reservés qu’à des personnes riches ou appartenant au système. Trouver un appartement du calibre de celui de la Côte d’ivoire (Voir image) à 5 millions au Cameroun est impossible.

Idem pour le Gabon, le Senégal et d’autres  pays africains. L’exemple ivoirien est à féliciter et nous espérons par conséquent que les dirigeants africains devront s’en inspirer.

 

camernews-Logement-Social-Bingerville

camernews-Logement-Social-Bingerville