Avant Russie 2017 & 2018: l?attaque des lions tout feu tout flamme

Christian Bassogog, Vincent Aboubakar et Benjamin Moukandjo brillent de mille feux en club, à l’approche de la coupe des confédérations.

Le maillon fort. Les attaquants camerounais enfilent les buts en clubs. Bassogog et Vincent Aboubakar, ont notamment marqué le week-end dernier. Le brillant gaucher a signé sa troisième réalisation en  Chinese Super League avec son club Henan Jianye. En plus de son efficacité devant la cage adverse, Christian Bassogog est un créateur, il a notamment délivré deux passes décisives pour ses coéquipiers lors de la 8è journée du championnat chinois.

Son compatriote Vincent Aboubakar n’est pas en reste. Auteur du but du Besiktas d’Istanbul, lors du derby contre Fenerbahçe à l’occasion de la 30è journée de la  SüperLig turc, Vincent Aboubakar compte désormais 9 réalisations dans cette compétition. En Ligue 1 française, Benjamin Moukandjo est le fer de lance de l’attaque du Fc Lorient. Le capitaine des Lions indomptables est d’ailleurs en lice pour le prix Marc Vivien Foé, récompensant le meilleur footballeur africain de la Ligue 1 française. Le trident offensif camerounais, est donc en forme, à l’approche de la coupe des Confédérations programmée du 14  juin au 15 juillet 2017 en Russie. C’est sans doute ce trio qui sera la première option offensive d’Hugo Broos pendant la compétition russe.

Dans ce cas, Eric Maxime Choupo-Moting sera un réserviste de luxe. Le sociétaire de Schalke 04 en Allemagne, remplaçant en sélection depuis l’arrivée d’Hugo Broos devra convaincre pour retrouver une place de titulaire. Surtout que Karl TokoEkambi brillent également avec Angers en Ligue 1 française. Parallèlement, Clinton Njie effectue une saison laborieuse avec l’Olympique de Marseilleuse toujours en Ligue 1 française. Ce qui ne plaide pas en sa faveur pour la prochaine coupe des Confédérations, surtout qu’il a perdu sa place de titulaire en sélection, après ses deux matchs ratés, contre les Etalons du Burkina Faso et face aux Lycaons de la Guinée Bissau, lors du premier tour de la dernière Can. Ensuite, le natif de Buéa, a passé le reste de ce tournoi sur le banc de touche, ne disputant pas la moindre minute jusqu’au sacre des Lions indomptables. Malgré la brillante du Cameroun, Clinton Njie, bien que champion d’Afrique, a été la déception camerounaise de la Can.

C’est sans doute pourquoi l’attaquant excentré, n’avait pas été appelé par Hugo Broos, pour les deux matchs amicaux contre les Aigles de Carthage de Tunisie et face au Sily National de Guinée pendant la dernière période Fifa. Egalement absent lors des deux dernières sorties de la sélection, Victor NdipTambe n’a rien à perdre. Sélectionné parmi les 23 Lions pour la Can gabonaise, l’originaire de la région du Sud-ouest avait profité des défections. Remplaçant au début de la compétition, NdipTambe est devenu titulaire dès la 3è journée du groupe A contre le Gabon, statut qu’il a gardé jusqu’à la fin victorieuse du tournoi. Bien que peu inspiré sur le plan de l’efficacité offensive, le puissant attaquant a joué un rôle défensif et a pesé sur les défenses adverses, de l’avis de plusieurs experts. Victor NdipTambe pourrait jouer le même rôle en Russie. Pouvant évoluer en attaque comme au milieu de terrain, Jacques Zoua et Edgard Nicaise Constant Salli devraient être du voyage russe.