camernews-lom-pangar

Au Cameroun, CWE et EDC ont lancé le processus de mise en eau partielle du barrage de Lom Pangar

Au Cameroun, CWE et EDC ont lancé le processus de mise en eau partielle du barrage de Lom Pangar

La société chinoise CWE et l’entreprise de patrimoine Electricity Development Corporation (EDC), ont procédé le 24 septembre 2015, au lancement du processus de mise en eau partielle du barrage de Lom Pangar, en construction dans la région de l’Est du Cameroun, et dont les travaux sont déjà réalisés à environ 90%.

Pour l’heure, toutes les phases de «l’opération se sont déroulées de manière satisfaisante», a déclaré Théodore Nsangou, le DG d’EDC. Cependant, a-t-il précisé, ces différentes phases du processus de mise en eau partielle seront évaluées et validées par des experts de la Banque mondiale envoyés de Washington, lesquels spécialistes sont arrivés sur le site du barrage dans l’après-midi du 24 septembre 2015. Il sera principalement question pour ces derniers, a expliqué un technicien sur le site, d’évaluer le comportement de l’ensemble de l’ouvrage, face à la montée progressive des eaux enclenchée le 24 septembre.

Selon les prévisions d’EDC, d’ici à mi-janvier 2016, mois qui correspond à la période d’étiage s’étendant généralement sur trois mois, entre 2 et 3 milliards de mètres cubes d’eau auront été retenus dans le barrage de Lom Pangar. Cette retenue permettra de réguler les débits en amont du fleuve Sanaga, avec pour conséquence directe l’augmentation de la production d’électricité des centrales d’Edéa et de Songloulou, de 70 à 80 MW, sans le moindre investissement.

A en croire le DG d’EDC, en juillet 2016, le barrage de Lom Pangar sera définitivement mis en eau. Cette infrastructure pourra alors réaliser sa capacité totale de retenue estimée à 6 milliards de mètres cubes, pour une augmentation de la production d’électricité de 120 MW sans investissements additionnels. De plus, Lom Pangar permettra d’optimiser les capacités des autres ouvrages énergétiques, dont la construction est prévue sur le fleuve Sanaga.

Construit par la société chinoise CWE, le barrage de Lom Pangar sera également doté d’une usine de pied d’une capacité de 30 MW, dont les travaux de construction débuteront en décembre prochain, pour une durée d’environ un an. Cette usine de production permettra d’électrifier 150 villages dans la région de l’Est du pays.

camernews-lom-pangar

camernews-lom-pangar