Attentat À N’djamena, Au Moins 15 Morts

L’attaque a été perpétrée par une femme kamikaze. C’est la deuxième fois en moins d’un mois que la capitale tchadienne est ainsi ciblée.

Un attentat-suicide perpétré par une femme a visé le marché central de N’Djamena samedi matin. Le dernier bilan fait état de 15 morts et plusieurs blessés.

C’est la deuxième fois en moins d’un mois que N’Djamena, la capitale du Tchad, est frappée par une telle attaque. Un double attentat avait en effet fait 38 morts le 15 juin à l’école de police et au commissariat central.  Il avait été revendiqué par les insurgés islamistes nigérians de Boko Haram, auxquels l’armée tchadienne a infligé de sérieux revers.

Le Tchad est à la pointe des opérations militaires contre Boko Haram, l’organisation désormais liée à l’Etat islamique et qui cherche à imposer un califat dans le nord-est du Nigeria. Boko Haram mène aussi régulièrement des incursions au Tchad, au Cameroun et au Niger.