Astou Traoré, une dernière dans le panier

La Sénégalaise de 34 ans participe certainement à son dernier Afrobasket à Yaoundé.

Son absence lors des derniers Jeux africains s’était fait ressentir. Mais, Astou Traoré est bien de retour à Yaoundé, avec l’équipe du Sénégal. Sa présence se fait d’ailleurs ressentir puisque le jeu des Lionnes de la Teranga tourne en grande partie autour de l’ailière forte. D’ailleurs, pour les journalistes sénégalais présents, c’est sans conteste « la star » du groupe. Depuis le début de la compétition, elle carbure à une moyenne de 15,8 points. Face au Mali en quarts de finale ce jeudi, la joueuse de Saint-Amand (France) espère faire parler son explosivité. Parce que son ambition, c’est bien de remporter l’Afrobasket, « le seul trophée qui me reste pour parfaire mon palmarès », clame-t-elle.

Une obsession donc pour celle qui a terminé meilleure scoreuse de la compétition en 2013 (16 points en moyenne par match), se contentant d’une médaille de bronze. Personne n’avait d’ailleurs oublié ses larmes, sur le parquet du stade Pavilhao Do Maxaquene de Maputo (Mozambique) au soir du 28 septembre 2013 après l’élimination du Sénégal en demi-finale par l’Angola. Une urgence compréhensible puisqu’il s’agit probablement de son dernier Afrobasket. L’ailière de 34 ans fait, en effet, partie des cadres de cette compétition qu’elle dispute depuis 2005. Si elle est vice-championne d’Afrique cette année là, ainsi qu’en 2007 et 2011, Astou Traoré manque pourtant l’édition 2009, celle où ses coéquipières remportent le trophée qu’elle convoite tant. 2015 est donc l’année où jamais pour celle qui affirme « s’être donné tous les moyens » pour gagner enfin ce titre qui se refuse tant à elle.