Appui aux PME agricoles: des consultants en formation

Le ministre en charge des PME a procédé au lancement des activités lundi dernier à Yaoundé.

Le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA), Laurent Serge Etoundi Ngoa a procédé lundi à Yaoundé, au lancement d’une série de formations de consultants. Des prestataires professionnels, qui vont être chargés de mettre en œuvre le dispositif du chèque service. Il s’agit d’une subvention partielle du coût d’une gamme de services à fournir aux PME du secteur agricole et agroalimentaire. Car « le gouvernement entend encourager progressivement les PME et les créateurs d’entreprises à recourir aux prestations de service non financiers, pour satisfaire leurs besoins en formation et appui-conseil, en vue d’améliorer les performances de leurs entreprises », explique Laurent Serge Etoundi Ngoa. Les prestataires professionnels sont préalablement agréés par le MINPMEESA. Dans la pratique, le ministère recrute les consultants, les forme à la démarche, les labélise et les mets à disposition des PME cibles. Et celles-ci ne participent que partiellement au paiement des honoraires des consultants choisis.
La série de formations des consultants ainsi lancée rentre en réalité dans le cadre des activités du Programme d’appui aux petites et moyennes entreprises agricoles et agroalimentaires (PMEAA). Lequel a été conçu au MINPMESSA pour permettre aux nombreuses unités de production agropastorale, qui pullulent en milieu rural, de se muer en véritable entreprises. Désormais considéré comme le bras séculiers du ministère, en faveur de la petite et très petite entreprise en milieu rural, le PMEAA se doit de les aider à sortir de l’informel, les rendre compétitives et crédibles aux yeux des établissements financiers. Dans sa phase pilote actuelle, le PMEAA se déploie dans trois bassins de production (Centre, Ouest et Nord-Ouest).