camernews-AMINATOU-AHIDJO

Aminatou Ahidjo : la longue marche vers le Palais

Aminatou Ahidjo : la longue marche vers le Palais

Nommée par décret présidentiel le 29 juin dernier, Aminatou Ahidjo, la nouvelle PCA du prestigieux palais des Congrès de Yaoundé a été installée dans ses fonctions le lundi 4 juillet par le Ministre des Arts et de la Culture.

Son retour au pays n’aura pas été des plus faciles. Dès son arrivée en terre natale en 2013, bon nombre d’observateurs ont très vite fait de prédire un destin ministériel à la fille cadette du premier président de la République camerounaise. Ces « connaisseurs » de la chose politique, spécialisés dans la prédiction des actions du chef de l’Etat savaient déjà que le Sphinx du Palais d’Etoudi avait jeté son regard bienveillant sur Aminatou Ahidjo.

Certains la voyaient déjà au palais de l’Unité pour siéger comme conseiller en communication du Président, de par sa formation en communication politique. Il aurait fallu attendre trois ans pour que le Prince d’ Etoudi se décide enfin à lui ouvrir les portes d’un palais. Désormais, ce sera au palais des Congrès que siègera Aminatou Ahidjo. Âgé de 43 ans, la benjamine d’Ahmadou Ahidjo y a été nommée par décret présidentiel le 29 juin dernier, comme Présidente du Conseil d’Administration, contrairement aux pronostics faits par les adeptes de la succession régionale. Ces pronostics qui maintes fois avaient annoncé Aminatou Ahidjo comme Directeur de la Sni en remplacement de Yao Aissatou ou ministre de la Communication à la place d’Issa Tchiroma Bakary ont été bottée en touche par le président de la République.

Sa mission…

La nomination d’Aminatou Ahidjo comme présidente du Conseil d’Administration du palais des Congrès tend à être dramatisée par certains « analystes » qui jugent le poste de « coquille vide ». Pourtant, loin d’être une simple salle de fête, le palais des Congres de Yaoundé est une impressionnante infrastructure dédiée à l’organisation des manifestations.

Inauguré le 12 mai 1982, après sept ans de travaux, le palais des congrès est le fruit de la coopération Chine-Cameroun. Devenu palais des Congrès à la faveur du décret présidentiel du 6 décembre 1982, (un mois seulement après l’accession de S.E. Paul BIYA à la Magistrature suprême du Cameroun), cet infrastructure en cours de modernisation est depuis lors devenue un haut lieu de l’histoire contemporaine du Cameroun.

Erigé en établissement public à caractère administratif depuis le 31 octobre 2002, le palais des Congrès est placé sous la tutelle technique du ministère des Arts et de la Culture et la tutelle financière du ministère des Finances. Au jour d’aujourd’hui, la structure que dirige Christophe Mien Zock semble afficher un état de santé acceptable. La location des salles et espaces en vue de l’organisation des manifestations à caractère administratif, politique, économique et socioculturel ; La promotion culturelle nationale et internationale; La promotion des activités récréatives; tel sont les quelques missions confiées à la structure qui sera désormais présidée par Aminatou Ahidjo.

A côté de celle-là, il faudra ajouter la maintenance, la modernisation de l’infrastructure, et la gestion des personnels. Le nouveau PCA devra aussi se pencher sur les questions d’insolvabilités dont font montre certaines administrations publiques après avoir bénéficié des services qu’offre la structure : locations des salles pour la tenue des conférences, séminaires-ateliers, colloques… et d’incivisme qui concourent à la détérioration du bâtiment.

 

camernews-AMINATOU-AHIDJO

camernews-AMINATOU-AHIDJO