Amba Salla humilié a L’assemblée Nationale

Le Ministre des travaux publics a été rappelé à l’ordre vendredi dernier par la représentation nationale. Origine de la remontrance, une attitude jugée

injurieuse. Le ministre avait en effet les mains glissées dans ses poches alors qu’il répondait à une question du député du rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) Gaston Komba. Le président de la chambre basse du parlement a même dû se lever de son siège pour se rendre compte par lui-même de l’attitude qui était reproché au Ministre Amba Salla. C’est sans précision, ni excuse que Cavaye Yéguié Djibril demandera donc  à l’Honorable Bapooh Lipot  de se présenter à la tribune, interrompant le ministre en pleine réponse. «Autant notre collègue ne peut pas s’adresser à la représentation, mal vêtu, autant les membres du gouvernement ne peuvent pas s’adresser à la représentation nationale les mains dans les poches», a-t-il affirmé péremptoirement.

Une remontrance que le Ministre a accueillie avec gêne et humour : « Veuillez m’excuser. C’est un tic. Tout comme celui qu’a l’honorable Bapooh Lipot de toujours transporter son sac ».

Un amendement sur la circulation des camions

Le ministère des travaux publics entend proposer un amendement à la loi régissant la circulation des camions en zone rurale. Patrice Amba Salla veut ainsi obliger les camions à s’arrêter à chaque début de pluie, pour ne pas endommager les routes rurales.

Cette décision, fait suite à la question du député Gaston Komba sur la dégradation des pistes rurales. Une dégradation qui serait selon le député à l’origine du taux d’inflation de 2,8% observé au cours des mois de mars et avril au Cameroun, du fait de la difficulté de transport des marchandises des zones rurales vers les villes. Un fait que le Ministre a lié non seulement au passage de camions, mais également au budget consacré aux pistes rurales. 10 milliards de F cfa pour un réseau de 100.000 Km.