Allemagne – conférence: André Ekama entretient sur les questions de l´immigration et la peur d´échouer

André Ekama, 48 ans, écrivain allemand d´origine camerounaise, a donné une conférence sur  l´immigration, vendredi 24 juin à Herne, en Allemagne, devant un parterre de jeunes, des responsables de la presse et des représentants des institutions et associations en charge des questions de l´immigration et de l´intégration des étrangers.

Justement, à l´invitation de Plan B et Afrika-Herne Arbeitskreis e.V, deux structures basées à Herne et très actives en la matière, André Ekama s´est appuyé sur quelques extraits de l´un de ses nombreux ouvrages, en l´occurrence “Les mésaventures de Doudou” pour dépeindre la situation de crainte et d’angoisse que vivent certains jeunes immigrants dont l’aboutissement est soit l’échec, soit la réussite. Parlant de la réussite celle-ci «  est parfois remise en question non pas dans le pays natal, mais dans le pays d’accueil lui-même », indique le natif de Yingui, dans la région du Littoral au Cameroun.

Pendant près de deux heures d´horloge, le prolixe écrivain a entretenu l´auditoire sur “la vie de peur qui est le quotidien des tous les jeunes. Une peur bleue de l’échec malgré des études universitaires et de compétences ; l’intégration professionnelle ne réussissant qu’à une minorité” souligne-t-il.

Il  fera lire en allemand quelques extraits de son bel ouvrage “Les mésaventures de Doudou”, tour à tour par des jeunes réfugiés musulmans, puis par des responsables chargés de les accompagner vers la réussite de leur intégration dans la société, ceci sous fond de tam-tam joué par le jeune étudiant et enseignant bénévole de musique africaine Bido Aglossi et son groupe. L´auditoire, surpris par les pas de danse de l´écrivain-danseur, va être comme pris par hystérie  et va se lever et danser, créant alors une ambiance joyeuse, malgré la vie de peur existentielle décrite par le conférencier dans ses textes.

Auparavant, c´est Nihat Kaya, chef de projets à Plan B et maître de céans qui a pris la parole le premier pour souhaiter la bienvenue aux personnes présentes dans les locaux de son institution, puis va indiquer l´objet de la conférence, á savoir la commémoration de la journée Internationale des refugiés célébrée le 20 juin. Il  va surtout saluer l´heureux partenariat entre son institution et l´association Afrika-Herne Arbeitskreis e.V, A.H.A.K.

Prenant la parole pour le compte de l´association Afrika-Herne Arbeitskreis e.V, A.H.A.K, Mamadou Sow, coorganisateur de la conférence, a saisi l´heureuse occasion pour présenter l´association dont il est le secrétaire général depuis sa création en avril 2002. Il en a profité pour indiquer le lancement en août prochain d´un autre projet portant sur l´initiation des jeunes réfugiés á l´outil informatique, á l´organisation des ateliers sur l´éducation et l´emploi en Allemagne et sur l´organisation des activités extra-sportives. Un projet soutenu et financé par l´organisation Aktion Mensch. Il n´a pas oublié de mentionner un projet en cours depuis 2 ans qui est financé par Kultur macht stark. Celui-ci  porte sur l´éveil culturel et artistique des jeunes de 10 á 16 ans, á travers le dessin et la musique africaine au moyen des instruments comme le tam-tam, le balafon, la danse ou le simple chant.


En rappel, André Ekama vit aujourd’hui à Mannheim où il mène une vie des plus actives entre sorties de livres et engagements politiques. Il est ainsi membre du conseil des étrangers de sa ville. Mathématicien, économiste, écrivain, poète, membre de la fédération des écrivains allemands du Baden-Württemberg, il est l’auteur de huit livres sur la migration et l‘inter culturalité et a été deux fois primé meilleur auteur africain en Allemagne. Sa curiosité naturelle et son envie d´agir l´ont poussé à s´investir dans une multitude de projets ayant pour but de créer des liens entre les cultures. Militant de la francophonie, il a également fondé le « Deutsch Frankophonische Brücke » (Pont germano-francophone).

Malgré la question existentielle que pose l´immigration, André Ekama a terminé son propos sur une note d´espoir. Emigrés et responsables de ces questions, ne sont pas seuls. Tout est mis en oeuvre pour accueillir et faciliter la réussite dans la société.

La conférence s´est achevée toujours aux rythmes du tam-tam de Bido Aglossi et son groupe, cette fois-ci autour d´un imbiss á l´africaine concocté de mains de maîtres par deux jeunes camerounaises, Eveline et Mireille.

Bibliothèque
Pour trouver ses livres, cliquer sur ce lien:
http://www.amazon.de/gp/seller/search.html?index=stripbooks&keywords=andre+ekamaContacts:
www.andre-ekama.de
acrnev@yahoo.fr