Afrobasket dames: les Lionnes en Côte d’Ivoire

La sélection nationale va poursuivre sa préparation à Abidjan avant de rallier le Mali pour le début de la compétition.

Les Lionnes du basketball ont quitté Yaoundé dimanche dernier pour Abidjan en Côte d’Ivoire, où elles vont poursuivre leur préparation en vue de l’Afrobasket dames qui se tient du 18 au 27 août à Bamako (Mali). Pour cette dernière étape de la préparation, Souleymane Pepouna, l’entraîneur de l’équipe, a retenu 14 joueuses, sur les 18 basketteuses initialement convoquées en début de regroupement le 25 juillet dernier. Souleymane Pepouna a opéré ses choix, après le retour du contingent ayant pris part aux derniers Jeux de la Francophonie à Abidjan. Compétition au cours de laquelle le Cameroun a été éliminé dès la phase de groupe. Cependant, pas de leçon hâtive à tirer de cette contre-performance, l’équipe étant essentiellement composée des plus jeunes joueuses. Les Jeux de la Francophonie leur ont notamment permis de s’aguerrir avant une compétition de l’envergure de l’Afrobasket. Une « jonction » a été opérée dès leur retour, avec les joueuses restées sur place.
Au final, Linda Mba Minna (FAP), Dulcie Fankam (BEAC) et Amandine Ebogo (FAP) sont les seules joueuses issues du championnat local à faire partie du voyage. Les nouvelles joueuses viennent d’horizons divers : Etats-Unis, France, Portugal, Espagne… L’étape d’Abidjan, où le Cameroun jouera des matchs amicaux contre le Nigeria, le Sénégal et la Côte d’Ivoire, devrait permettre à l’équipe de gagner en homogénéité et de travailler ses automatismes. Finalistes lors du dernier Afrobasket organisé à Yaoundé, les Lionnes visent au moins le dernier carré à Bamako. Le groupe a été considérablement rajeuni. Seules quatre joueuses ont en effet participé au dernier Afrobasket.
Souleymane Pepouna: « Nous avons une équipe forte »

Entraîneur de la sélection nationale de basketball féminin

Vous allez à Bamako avec un groupe largement remanié par rapport à la précédente édition. Comment s’est passée l’intégration des nouvelles joueuses ?

La nouvelle équipe des Lionnes indomptables est constituée  de six anciennes joueuses dont quatre qui ont participé à l’Afrobasket dames à Yaoundé en 2015, notamment Ramses Lonlack, Achiri Ade, Marie Ange Mfoula et Tabeth Priscilla, ainsi que deux joueuses qui étaient au tournoi olympique : Rose Marie Abenkou et Catherine Ghane. Par ailleurs, nous avons une habituée qui joue avec l’équipe nationale et de nouvelles recrues venues de l’international. C’est un bon mélange entre les anciennes et les nouvelles joueuses. Nous avons une équipe forte et prête à affronter la compétition.

Que pensez-vous de la poule A qui est la vôtre à l’Afrobasket ?

C’est un groupe relevé avec d’abord le Mali, pays hôte. C’est une très grosse nation de basketball avec un palmarès élogieux. Ensuite, nous avons l’Angola, plusieurs fois champion d’Afrique. C’est une équipe redoutable. Après, nous avons les habitués comme la Côte d’Ivoire qui est présente à tous les Afrobasket dames, suivie de la RCA qui est l’inconnue jusqu’ici,  mais qui a battu la RDC, grande nation de basketball également. Il faudra se méfier de la RCA et rester sur nos gardes. Et il y a la Tunisie qui a reconstitué son équipe et revient tout doucement au-devant de la scène. C’est une poule relevée mais nous avons de bonnes armes pour nous en sortir.