Afrimalin, un site de petites annonces en Afrique francophone, arrive sur le marché camerounais du e-commerce

Le marché camerounais du e-commerce s’est enrichi d’un nouvel opérateur ce 15 septembre 2016, avec le lancement officiel des activités d’Afrimalin dans huit pays représentant un total de 200 millions d’habitants et 26 millions d’internautes. Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Mali, de la Guinée, de la RDC et du Sénégal.

Selon le communiqué officiel annonçant le lancement des activités de ce site de petites annonces en Afrique francophone, ce nouvel acteur du e-commerce sur le continent africain «offre une solution gratuite pour connecter directement vendeurs et acheteurs locaux».

Grâce à Afrimalin, qui est basé à Conakry et à Dakar, apprend-on, l’utilisateur peut, «en quelques clics,  vendre ou acheter à prix malins des milliers de produits : téléphones, ordinateurs, télévisions, voitures, biens immobiliers, articles de mode, sport ou beauté, électroménager, etc. Autre service gratuit proposé par Afrimalin : l’accès aux offres d’emploi».

«D’ici 2025, Internet devrait contribuer à 10% du PIB africain. Les revenus liés au e-commerce devraient dépasser les 60 milliards d’euros annuels. L’Afrique francophone représente un tiers de ce marché et possède un potentiel très élevé. Afrimalin accompagne cette dynamique économique extraordinaire. Afrimalin veut impulser les tendances et être leader de ce marché, grâce à une nouvelle expérience utilisateur ancrée dans le quotidien des Africains», soutient Mamadou Niane, co-fondateur et directeur des opérations d’Afrimalin.

Sur le marché camerounais, cette nouvelle plateforme de e-commerce, qui cible prioritairement les 20-45 ans de la classe moyenne africaine, ainsi que les PME locales ;  devra batailler avec des start-up de grande réputation telles que le français Afrimarket, le Camerounais Kerawa, ou encore Jumia, le leader du e-commerce en Afrique, qui revendique plus de 2 millions de commandes au Cameroun en 2 ans.