Afriland First Bank injecte 538 milliards dans l’économie

Au 31 mai 2015, les prêts accordés par cette banque se chiffrent à 538 milliards de FCFA, pendant que les dépôts sont de l’ordre de 586 milliards de FCFA.

Selon l’administrateur directeur général d’Afriland First Bank, Alphonse Nafack, la banque qu’il dirige depuis quelques années a injecté dans l’économie camerounaise, la somme de 538 milliards de FCFA, entre le 1er janvier et le 31 mai 2015. Le patron de cette banque camerounaise a fait cette révélation à la presse, le 30 juillet dernier, lors de la signature des conventions cadres de partenariat entre Afriland First Bank et la Société financière internationale (SFI), membre du groupe Banque mondiale. A l’en croire, la cartographie financière et géographique d’Afriland First Bank au 31 mai 2015 comporte des données encourageantes. « Au jour d’aujourd’hui, la banque c’est un réseau de 38 agences réparties dans l’ensemble des 10 régions du Cameroun, réseau enrichi de deux bureaux de représentation en France et en Chine ; un volume de crédit injecté dans l’économie de l’ordre de 538 milliards de FCFA ; des dépôts qui s’élèvent à 586 milliards de FCFA, traduisant la confiance placée par la clientèle en Afriland First Bank ; et un total de bilan établi à 758 milliards de FCFA », a indiqué l’ADG d’Afriland First Bank. Pour Alphonse Nafack, ces chiffres permettent à Afriland First Bank d’être leader sur le marché bancaire national des dépôts et de crédits. « Nous n’entendons pas dormir sur nos lauriers. Notre ambition est de mériter la position qui reflète notre nom, c’est-à-dire « First » », a-t-il récemment indiqué à la presse.

Alors que la publication du rapport annuel d’Afriland First Bank, pour le compte de 2014, reste attendue ; celui de 2013 renseigne que les financements de cette banque à l’économie camerounaise et sous-régionale s’élevaient en décembre 2013 à 397,5 milliards de FCFA ;
contre 233,2 milliards en décembre 2012. Soit une progression de 56,89%. S’agissant des dépôts, reconnus comme le baromètre de la confiance entretenue à l’égard d’une institution financière, la banque avait enregistré 570,7 milliards à fin 2013, contre 462,6 miliards en fin 2012. Soit une progression de 23,36%. En fin février 2013, Afriland First Bank s’était alors distinguée en devenant la 1ère banque sur l’espace camerounais à franchir le seuil symbolique de 500 milliards de dépôts clientèle. « La marge bancaire et le total de bilan connaissent la même tendance haussière, respectivement de 31,64% et 22,78%. Il faut relever ici que le total de bilan a franchi a franchi la barre psychologique de 700 milliards de FCFA, pour se situer à 704 milliards », déclare Jean Paul Fonkoua Kake, PCA d’Afriland First Bank. Tout comme il précise, dans ce rapport de 2013, que cette performance impacte le résultat brut d’exploitation sur cet exercice, et qui s’élève à 13,7 milliards par rapport à l’exercice 2012. Soit une progression de 53,10%. Cette évolution est pour l’essentiel imputable à la bonne performance observée au niveau du Produit net bancaire.