camernews-BCS

Affrontements entre le BCS et les preneurs d’Otages

Affrontements entre le BCS et les preneurs d’Otages

Trois malfrats tués et cinq otages libérés lors des combats.

Dans la nuit du 3 au 4 juillet 2015, les populations de la localité de Mbarang n’ont pas eu le sommeil paisible. «Nous avons entendu des coups de feu dans la forêt toute cette nuit-là durant un bon bout de temps. Dans tous les cas, cela ne ressemblait pas à une partie de chasse», relate un habitant de Mbarang, joint au téléphone. En effet, cette nuit, deux femmes ont été enlevées dans la concession d’un certain Allahdji Guidado. Une autre a aussi été capturée pendant la retraite des malfaiteurs. Informés, huit éléments du 31e Bataillon de Commandement et de Soutien (BCS), commandés par lieutenant-colonel Francis Folefo, ont fait une descente sur le terrain.

Des preneurs d’otages localisés dans un campement sur les berges de la rivière Mambéré, dans la localité de Mbarang, non loin de Meïganga, il va s’ensuivre des échanges de coups de feu avec les éléments du BCS. Selon une source militaire, pendant ces échanges, trois assaillants ont été grièvement blessés, mais ont tout de même réussi à s’échapper dans la forêt dont ils ont une parfaite maîtrise. «Au lendemain de notre attaque, les populations riveraines ont retrouvé trois corps inertes non loin du lieu d’accrochage», affirme une source militaire. Outre ces trois ravisseurs tués, le bilan dressé par le 31e BCS est encourageant.

Trois femmes prises en otage dans la localité de Babouang, ont été libérées, ainsi que deux hommes enlevés à Mbarang, quelques jours avant ont recouvré la liberté. En plus, un important matériel a été récupéré par lessoldats. Il s’agit, entre autres, d’une arme kalachnikov, d’une boîte chargeur contenant 16 cartouches, trois téléphones avec cinq puces, trois plaques à énergie solaire, ainsi que du matériel de couchage et de cuisine.

 

camernews-BCS

camernews-BCS