AFFAIRE NEXTTEL : L’ETAT DU CAMEROUN LÂCHE BABA DANPOULO

La délégation vietnamienne récemment en séjour au Cameroun a obtenu des autorités camerounaises toutes les garanties dans l’affaire qui oppose le groupe Nexttel Cameroun au riche homme d’affaires, Ahmadou Baba Danpoulo, patron de l’entreprise .

Fin de séjour au Cameroun pour Nguyen Quoc Cuonq, le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères. Le plénipotentiaire a séjourné au Cameroun du 5 au 7 mai 2019, dans le cadre d’une visite de travail. Officiellement, d’après une correspondance du 29 avril 2019, adressée aux autorités camerounaises par l’ambassade du Vietnam au Nigéria, pour « revisiter les relations diplomatiques entre le Cameroun et le Vietnam, optimiser et explorer les opportunités bilatérales ». Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères était envoyé spécial de Nguyen Xuan Phuc, le Premier ministre, Chef du gouvernement de la République socialiste du Vietnam. Durant son séjour de trois jours, Nguyen Quoc Cuonq a été l’hôte de plusieurs autorités camerounaises:

Le motif officiel de cette visite cache à peine la véritable raison du séjour camerounais du diplomate asiatique. Les audiences avec Marcel Niat Njifenfi, Cavaye Yéguié Djibril, Joseph Dion Ngute, Lejeune Mbella Mbella, Minette Libom li Likeng, Gregoire Owona et Issa Tchiroma Bakary indiquent sans l’ombre d’un doute que l’affaire « Bestcam/Viettel Global Jsc » était au centre des préoccupations entre la délégation vietnamienne et les membres du gouvernement camerounais. De profonds désaccords opposent en effet les deux partenaires du projet «Nexttel Cameroun S.A». Tous impliqués dans ce délicat dossier. Le groupe vietnamien avait, en effet, en date du 22 novembre 2018, adressé des correspondances d’explication et de dénonciation contre Ahmadou Baba Danpoulo, le président du Conseil d’administration de Nexttel Cameroun, aux présidents des deux chambres de notre parlement. Au plus fort du désaccord entre les deux partenaires, l’ancien Premier ministre Philemon Yang avait présidé une réunion le 23 Octobre 2014, au cours de laquelle il avait recommandé la transparence à travers la procédure de double signature dans les documents administratifs de l’entreprise. Procédure contenue dans l’article 21 alinéa 3 du pacte d’actionnaire signé entre les deux parties. Viettel Global Jsc avait accusé Zacharie Perevet, le prédécesseur d’Issa Tchiroma Bakary, au poste de ministre l’Emploi et de la formation professionnelle, de « concussion », après le rejet par le membre du gouvernement de leur contrat déposé pour visa en raison de ce qu’ils n’étaient pas en situation régulière au Cameroun.

La discorde entre Bestcam et Viettel Global Jsc s’est déportée devant prétoire. Les asiatiques ont accusé le président du Tribunal de première instance de Yaoundé Ekounou, d’avoir imposé la double signature au sein de la société Nexttel Cameroun S.A. Ils accusent également le président du Tribunal de première instance de Douala Bonanjo d’avoir ordonné l’expertise des équipements et l’évaluation de l’apport en industrie de Baba Ahmadou Danpullo.

Une source digne de foi proche de ce dossier indique que les vietnamiens ont reçu des garanties de la part du gouvernement camerounais. Notamment sur la préservation de leurs investissements au sein de Nexttel Cameroun S.A estimés à 210 milliards de Fcfa. En clair, « le président du Conseil d’administration a tout simplement été lâché par les autorités camerounaises« , révèle notre source. Baba Danpoulo, également promoteur de la chaîne de télévision Dbs, effectue depuis le 8 mai 2019 une tournée européenne.

Durant son séjour, Nguyen Quoc Cuonq a dévoilé aux autorités camerounaises, les tenants et les aboutissants de l’affaire Bestcam/Viettel Global Jsc, éloignant le spectre de l’incident diplomatique entre le Cameroun et le Vietnam. A titre de rappel, c’est en février 2012 que Bestcam et Viettel Global Jsc signent le pacte d’actionnaire de création de l’opérateur de téléphonie mobile Nexttel Cameroun qui lance finalement ses activités en 2014. Nexttel Cameroun S.A, c’est aujourd’hui 4,5 millions d’abonnés, 8000 points de vente agréés et près de 100 concessionnaires agréés.