Affaire MIDA: Le gouvernement déclare avoir récupéré trois milliards de FCFA sur les 12 collectés frauduleusement par MIDA auprès des souscripteurs.

Après avoir ordonné la saisie des caisses d’argent dans les locaux de la Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique (MIDA), le gouvernement camerounais a dévoilé ce jeudi 26 avril 2018, le montant de l’argent retrouvé.

Dans un communiqué publié ce jeudi 26 avril 2018, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, révèle que la somme saisie est d’un peu plus de trois milliards de FCFA, précisément 3 622 928 550 FCFA.

Selon les pouvoirs publics, ce montant est trois fois moins que l’argent collecté par MIDA auprès de 11 835 souscripteurs.

« Les enquêtes se poursuivent avec la participation des responsables de la MIDA, aux fins d’établir la destination de la somme manquante » indique le ministre Issa Tchiroma. Cette somme manquante est d’environ neuf milliards de FCFA.

« En attendant l’aboutissement de ces recherches, la commission présidée par le gouverneur de la Région du Centre va d’ores et déjà engager les travaux d’identification des souscriptions et établir les modalités de remboursement de ceux-ci, au prorata des sommes saisies » explique le ministre porte-parole du gouvernement.

L’organisation plus connue sous l’acronyme MIDA, opérait au quartier Ahala, dans le 3e arrondissement de la ville de Yaoundé. Ses responsables, qui se sont révélés être des escrocs rusés, recrutaient leurs victimes en leur faisant miroiter une formation productrice rapide de revenues.

Après avoir laissé prospéré sous ses yeux pendant au moins deux ans, ce qui parait comme la plus grosse feymania au Cameroun de cette décennie, le régime Biya a finalement pris le samedi 21 avril 2018, une décision portant « suspensions d’activités d’une organisation clandestine dénommée Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique ».