Affaire Michel Thierry Atangana:Un nouvel Avocat pour convaincre Paul Biya

Dupond-Moretti alias « Acquitator » est désormais au sein de l’équipe d’avocats pour la défense de Michel Thierry Atangana. Célèbre homme de prétoire, on lui attribue une centaine d’acquittement à ce jour avec en prime les procès gagnés de Yvan Colonna, Bernard Tapie, Jérôme Kerviel, Nikola Karabatic, etc. Ayant pris faits et causes pour le Français, le célèbre avocat a annoncé sa prochaine visite au Cameroun aux fins de rencontrer le Chef de l’Etat Paul Biya pour lui signifier tous les contours de cette affaire qui pour lui est loin d’être terminé et enterré comme semble faire croire plusieurs transfuges du pouvoir craignant la libération du français.

Selon certaines informations, le recrutement de Dupond-Moretti entrainera plusieurs tumultes dans cette affaire qui a été porté auprès de l’ONU. Mais compte tenu de la complexité de l’affaire portée devant l’ONU qui n’en a pas l’habitude, les deux comités de soutien s’étant concertés ont résolu d’ester une fois de plus le Cameroun et plusieurs autres personnalités devant la Commission de l’Union Européenne qui vient au travers de sa représentante pour le Cameroun d’inviter le Président Biya à une rencontre en Mars prochain.

Paul Biya ayant été officiellement invité lors de la présentation de la lettre par la nouvelle représentante pour le Cameroun s’en mordra encore forcement les doigts face aux questionnements qui l’attendent de ce côté.

Tapis vert sur les enjeux

Michel Thierry Atangana et Soppo:Camer.be

 

Comme dans l’affaire Bernard Tapie, le nouvel enjeu de cette cooptation de Dupond-Moretti semble être la victoire dans un prochain procès sur le paiement des créances dues par le Cameroun aux sociétés ayant participé pour le compte du Copisur et dont Michel Thierry Atangana a été condamné à 20 ans de prison.

Ce nouveau front ouvert va consister à prouver jusqu’ici le véritable responsable de la disparition des investissements effectués dans le cadre de ce comité. A ce jour, plus rien n’existe comme document comptable ou financier pouvant retracer les réels investissements effectués. Pire encore les biens immobiliers ; tout selon Michel Thierry Atangana avait été mis sous scellés et seuls les commanditaires de son arrestation emprunt d’arbitraire judiciaire en savent quelque chose. Aujourd’hui, loin de cette réalité, la seule évidence possible et plausible est le paiement par le Cameroun de cette créance qui continue à courir quelque soit le temps que cela prendra. Estimée à environ 11 millions de Fcfa par jour, à ce jour se serait pas moins de 450 millions d’Euros environ 300 milliards de Fcfa que doivent payer le Cameroun aux sociétés engagées dans ce projet.

Après la détérioration des relations entre les deux pays, cette créance pèsera forcement dans la fluctuation des échanges entre le Cameroun et la France si verdict est donné en faveur du remboursement de cette dette. S’il n’en est point de répéter que notre compte d’exploitation est logé au sein de la banque de France, nous comprenons aisément la facilité avec laquelle le remboursement s’effectuera si verdict favorable est donné.

En définitive, dans le cadre de cette affaire, les conseils de Michel Thierry Atangana dans les mois avenirs voudraient faire prévaloir une convention de coopération judiciaire signée entre les deux pays en 1974 qui voudrait permettre aux ressortissants français de purger leurs peines dans leur pays respectifs. Dans le cas de cette affaire, la seconde condamnation pourrait bénéficier de cette mesure parce qu’elle n’a aucune contrainte car le Ministère public a demandé un franc symbolique en guise de dommage ou remboursement du préjudice subi. Voici donc la vraie raison du recrutement d «acquitator ». Le plaidoyer d’Eric Dupond-Moretti à Yaoundé va-t-il prospérer ? Just Wait and See.

camernews-MICHEL-THIERRY-ATANGANA

camernews-MICHEL-THIERRY-ATANGANA