camernews-club-fictis

Affaire des Clubs fictifs: Fissures au sein des 5 candidats recalés à la présidence de la Fécafoot

Affaire des Clubs fictifs: Fissures au sein des 5 candidats recalés à la présidence de la Fécafoot

La mésentente est née d’une histoire de clubs fictifs.  Joseph Owona convoque une réunion !

Dans une brochure largement distribuée et titrée «Avant et Pendant la Normalisation, Une Fecafoot anormale», Joseph Antoine Bell, Robert Penne, Atah Robert, Jules Frédéric Nyongha et Brigitte Mebande, les cinq candidats recalés à l’élection du président de la Fédération camerounaise de football, ont publié sur trois pages, «les clubs fictifs, crées pour les besoins électoralistes».

A la lecture de cette longue liste de 138 clubs présentés comme fictifs par les signataires du document dont copie a été envoyée à la FIFA, l’on est intrigué par la présence dans cette liste de Bomé United, club du Département de la Momo, Région du Nord-Ouest. Cette équipe appartient à Atah Robert, l’un des cinq candidats recalés. Joint au téléphone pour comprendre comment il a apposé sa signature au bas d’un document dans lequel il est mentionné qu’il fait partie des faussaires qui ont créé des clubs fictifs afin de prendre part aux élections dans les ligues décentralisées de la Fécafoot ? En réaction, Atah Robert est tombé du ciel. Apparemment, il aurait donné son accord pour figurer parmi les signataires du document sans avoir personnellement pris connaissance du contenu de la brochure. «Je suis surpris. C’est un ami qui a attiré mon attention. J’ai immédiatement écrit pour dénoncer et me désolidariser de cette affirmation. J’ai produit aussi les documents qui prouvent que mon club n’est pas fictif et qu’il a pris part aux compétitions de la ligue départementale de la Momo» explique le professeur d’Education physique et sportive, par ailleurs Directeur technique national numéro 3.

Clubs fictifs
Photo: (c) Cameroon-Info.Net

Cette affaire jette bien évidemment un discrédit dans les actions que les cinq recalés mènent depuis quelques semaines pour la reprise du processus électoral à la Fédération camerounaise de football. Ce d’autant plus que la contestation vient de l’intérieur du groupe des cinq candidats recalés dans la course à la succession de Iya Mohammed président sortant de la Fécafoot.

Comme Atha Robert, plusieurs autres responsables de clubs, cités comme fictifs, ont donné de la voix pour démentir. Joseph Owona, tel un troisième larron, a saisi la balle au bond pour convoquer de toute urgence une réunion avec tous les responsables des clubs qui dénoncent leur présence dans la liste des clubs fictifs. La rencontre aura lieu ce mardi soir au siège de la Fécafoot à Yaoundé…