camernews-pierre-desire-engo-tcs

Affaire CNPS: Pierre Désiré Engo sollicite une évacuation sanitaire

Affaire CNPS:  Pierre Désiré Engo sollicite une évacuation sanitaire

L’ancien Directeur Général de la Cnps  âgé de 75 ans souffrirait de plusieurs maux.

La dernière audience de l’affaire qui oppose le Ministère public à l’ex Dg de la Cnps s’est tenue le mardi 25 août 2015, après trois mois de suspension.

Selon le quotidien La Nouvelle Expression de ce mercredi 26 août 2015 «  le Ministère public devait présenter le rapport de la commission rogatoire internationale. Un rapport ordonné en 1999  par le parquet via le Tribunal de grande instance de Paris. En l’absence de ce document, le procureur général  a demandé le report de la cause ».

A en croire le journal « ce report n’a pas été du gout de  Me Bayebeck, avocat  de Pierre Désiré Engo.   Il a sollicité que le jugement avant dire droit rendu le 07 mai 2014 par le tribunal de céans soit rapporté. A ladite date, Pierre Désiré Engo avait bénéficié de la mise en liberté, suite à sa requête du 24 avril 2014. Mais la décision du tribunal était restrictive. Elle interdisait à l’ex Dg de sortir du pays ».

Pour motiver  sa demande de mainlevée de sortir du territoire national, Me Bayebeck a évoqué  « les difficultés pour l’accusation d’obtenir les éléments du rapport du juge d’instruction ». Selon l’avocat qui a produit les dossiers de l’accusé, cette main levée s’explique par l’âge avancé de son client (75 ans) et son état de santé précaire qui nécessite  une évacuation sanitaire ». «  Nous n’allons pas accompagner notre client dans la tombe… ce n’est pas notre rôle », a déclaré le défendeur  dans un appel pathétique.

A titre de rappel, le journal rapporte que  « la première audience relative à cette procédure a été appelée le 17 mars 2014. L’ordonnance du 21 aout 2012 au Tribunal de grande instance du Mfoundi pour un  complément d’information relatif au virement présumé dans les comptes de l’ex Dg de la somme de 25 milliards de FCFA domiciliée dans les livres du crédit Lyonnais de Paris ».

Le Tribunal de  grande instance de Paris va charger un capitaine français de rechercher l’origine et les modalités de ce transfert d’argent. Plusieurs correspondances du Crédit Lyonnais vont faire le constat de non existence de ce montant dans les comptes d’Engo. Pour Me Bayebeck, avocat de Pierre Désiré Engo« cette décision (le rapport) ne sera jamais exécutée par la justice française ».

Le tribunal va se prononcer le 09 septembre 2015.

 

camernews-pierre-desire-engo-tcs

camernews-pierre-desire-engo-tcs