Affaire Camtel: Coupure du téléphone et de l’internet dans les ministères depuis le 26 septembre

Il est presque 12h ce 27 septembre 2016. Tout semble normalement se dérouler au 14ème étage de l’immeuble ministériel N2 à Yaoundé qui abrite les bureaux des agents du ministère de l’Enseignement supérieur.

Cet édifice de 18 étages où se logent également le ministère des Forêts et de la Faune, le ministère de la Protection de la nature et du développement durable, et le ministère du Cadastre des domaines et des affaires foncières. 237online.com Les agents du ministère de l’Enseignement supérieur sont ce mardi à leurs différents bureaux, et certains s’interrogent sur les raisons qui ont conduit à la suspension du téléphone et de l’internet dans leurs bureaux. Une situation embarrassante pour quelques fonctionnaires comme l’explique sous anonymat un cadre au ministère de l’Enseignement supérieur logé au 14ème étage : « J’ai mes collaborateurs au 10èmeétage. C’est avec le téléphone que je parviens à les joindre lorsque je veux leur transmettre un dossier. Mais depuis lundi dernier, je suis obligé de prendre les ascenseurs pour m’enquérir du traitement d’un dossier auprès de mes collaborateurs ». Le 26 septembre dernier, Camtel a lancé

une campagne de recouvrement, avec pour objectif de contraindre les clients insolvables à payer leurs dettes. Ici à l’immeuble ministériel N2, le téléphone et internet ont été presque coupés dans tous les services. Un peu plus bas au ministère des Forêts et de la faune qui occupe le 6ème étage, le service se déroule normalement, mais quelques perturbations liées à la coupure d’internet sont visibles. Richard N, cadre dans ce ministère explique : « Je dois télécharger des documents transmis dans ma boîte depuis le week-end dernier pour faire un rapport à la hiérarchie. Je n’arrive pas à le faire parce que je n’ai pas de connexion internet. Même le téléphone est coupé et je suis obligé d’utiliser mon argent pour joindre mes collaborateurs à partir du téléphone portable. C’est inadmissible de travailler dans de telles conditions il faut qu’une solution rapide soit trouvée à ce problème. Eneo a l’habitude de couper l’énergie électrique ici dans ce bâtiment, mais c’est la première fois que Camtel fasse également la même chose ». Dans plusieurs ministères comme au Commerce et au Minepat par exemple, les cadres disposent les modems internet qui leur permettent de bien travailler depuis hier. Mais le seul problème est que toutes les communications téléphoniques se font désormais par téléphone portable.

Oisiveté
La suspension du téléphone et d’internet lundi dernier est également salué par certains responsables. « J’ai des collaborateurs qui passent toute une journée connectée sur internet. Lorsqu’on leur donne du travail, ils n’arrivent pas à le faire. Hors depuis lundi dernier, il y a une célérité que j’observe dans le traitement des dossiers parce que les gens ne trouvent pas un moyen de perdre le temps sur internet », affirme un cadre au ministère des Enseignements secondaires. Hier dans les ministères visités, l’on reconnaît l’usage abusif du téléphone chez certains agents : « Le téléphone est très mal utilisé dans nos administrations. Certains agents mettent le téléphone fixe à la disposition des visiteurs et cela n’est pas normal. Avec ce problème de coupure, je pense que nos responsables chercheront à recadrer l’utilisation de téléphone dans les différents services », explique un agent public. Les agents administratifs espèrent un retour à la normale avant la fin de cette semaine. 237online.com Dans le communiqué de l’entreprise Camtel, il est mentionné que les services ainsi suspendus seront rétablis immédiatement après le paiement des arriérés dus, dans les différentes agences. Selon les responsables de Camtel, l’Etat accumule jusqu’à ce jour une dette de 65milliards F.Cfa.